sak ifé nout jordu ék nout demin

Le passé très présent du Front National


Politique
Mercredi 23 Octobre 2013

L’ensemble du parcours politique de Nicolas Dupont-Aignan a toujours été déterminé par l’accord de ses paroles et de ses actes ; qu’il s’agisse de ce qu’il a réalisé à Yerres ou de ses combat pour la France. Même nos adversaires politiques en conviennent, Debout la République a toujours agi avec cette même liberté et esprit de responsabilité que nous souhaitons pour mon pays.


Le passé très présent du Front National
C’est pour mettre nos paroles et nos actes en accord que nous avons quitté l’UMP et acquis notre pleine indépendance. Nicolas Dupont-Aignan ne supportait plus le grand écart permanent entre des discours gaulliens sur la France et des réalisations politiques contraires à l’intérêt des Français.

Il refusait de cautionner des valeurs qui n’étaient pas les siennes et les échecs d’une politique qui n’était pas celle que nous souhaitions tous défendre pour mon pays.

Or, quand je regarde le Front National, je ne vois rien d’autre que cette même incohérence et cette même promesse d’échec. Celles-là même que je voyais et vois encore à l’UMP, qui trompent tous les électeurs et militants sincères qui leur font confiance.

Depuis que Florian Philippot, républicain et patriote, a rejoint le Front National et pillé le programme de Debout la République, Marine le Pen a trouvé un porte-parole irréprochable pour changer le parti.

Malheureusement, de porte-parole, M. Philippot est devenu un cache misère.

Il ne suffit pas de proclamer que le Front National a changé, il faut le changer tout court. Paradoxalement, c’est au moment où Marine le Pen veut utiliser la justice contre ses adversaires qu’une série de tristes faits la ramène à sa réalité.

Ce samedi, Bruno Gollnisch, Vice-Président du FN, s'est rendu officiellement au Congrès du British National Party au Royaume Uni, parti membre de l’Alliance Européenne pour la liberté qui regroupe le FPÖ autrichien ou le Vlaams Belang flamand. Je passe sur le fait que le Front National ment depuis des mois sur ses liens imaginaires avec l’UKIP de Nigel Farage dont le seul allié est Debout la République.

De fait ce n’est pas au Congrès de l’UKIP que Bruno Gollnisch se rend mais bien à celui du BNP, un groupuscule d’extrême droite qui, voici quelques années encore, interdisait par ses statuts à des Britanniques « non blancs » d’adhérer.

Vendredi, Marine Le Pen se rendait elle aussi, à Stockholm, à une réunion de cette même Alliance Européenne pour la liberté, avec ces mêmes partis d’extrême droite. Un déplacement qu'elle s'est bien gardée de médiatiser en dehors des groupuscules qu'elle maintient sous respirateur artificiel.

Ces visites font suite aux différents propos tenus ces dernières semaines par la future tête de liste aux élections européennes dans le Sud Est, Président d’honneur du Front National, Jean Marie Le Pen.

Après avoir évoqué "l’odeur urticante" des populations Roms, M. Le Pen explique désormais que la crise économique rencontrée par les filières agro-alimentaires en Bretagne est le fait des « lobbys musulmans et Hallal ». Or ce n’est pas ceux qui n’ont jamais mangé de porc qui ruinent nos éleveurs mais seule la concurrence déloyale organisée par l‘Union Européenne et l’abandon des dirigeants français face à cette situation.

Enfin, les déclarations ignobles de la tête de liste du Front National à Rethel, en Ardennes, qui a comparé La Garde des Sceaux Mme Taubira à un singe.

Bien entendu, Le Front National a réagi de suite aux propos de sa candidate à Rethel. Comment aurait-il pu faire autrement ? Mais l’enjeu n’est pas d’exclure une candidate anonyme déjà oubliée, mais bien de couper définitivement avec la vraie extrême droite du Front National, celle des alliés européens, celle des barrons, celle du Président d’honneur. Voilà le seul acte de courage qui montrera que Marine le Pen est sincère et qu'elle a changé le parti de son père.

Or, la France n’a pas le temps que Marine le Pen règle ses problèmes familiaux et les conflits internes de ses baronnies. La France n’a pas le temps que Mme Le Pen reconnaisse que le sauveur de la France était de Gaulle et non Pétain.

La France a besoin d’une alternative maintenant et tout de suite, de patriotes capables de rompre avec les incapables qui ont saccagé la République mais aussi de patriotes totalement étrangers aux idées nauséabondes qui ruinent tout espoir de changement.

Ni système, ni extrême ! Voilà la Ligne de Debout la République, voilà ma ligne et voilà la seule ligne que devrait suivre M. Philippot et Mme le Pen si vraiment ils voulaient sauver la France comme nous le souhaitons.

Nicolas Calbrix, président de Debout les Jeunes



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Michel Gangaye le 23/10/2013 09:49
Commentaire de Nicolas Dupont-Aignan sur Facebook:

Malgré les efforts de dédiabolisation du Front national, ce parti semble irrémédiablement ramené à son sulfureux héritage. La série de dérapages de la semaine dernière démontre le poids de comportements et idées qui ressurgissent à intervalles réguliers. Comme l'explique Nicolas Calbrix, président de Debout les Jeunes, le passé du Front national est toujours bien présent. Pour le plus grand bonheur de l'UMP et du PS qui en profitent pour salir tous les patriotes.

2.Posté par Ignace DE LOYOLA le 23/10/2013 16:45
Cher Nicolas CALBRIX,

Ne tombez pas dans ce travers vous aussi !...

J'attendais mieux de "Debout La république" ... Moi qui ne suis qu'un simple observateur, encarté nulle part, je constate que vous aussi, vous procédez comme les autres. Pourquoi ne pas non plus parler d'un cordon sanitaire autour des 40% de Français ayant aujourd'hui de la sympathie pour le parti de Marine LE PEN ?

Faites donc comme le Front National qui, quoi que vous en disiez, a évolué, mais de manière libre et sans y être contraint et forcé par le politiquement correcte et un accord trentenaire PS/UMP du partage du pouvoir en France.

Vous valez mieux que cela. Ne vous laissez pas enfermer. Au vu du score infinitésimal que vous réalisez à chaque élection, apprenez-donc. Pour l'heure, vous ne représentez aucun danger pour personne. Encore moins pour le PS et l'UMP. C'est la raison pour laquelle, ni l'un, ni l'autre, ni personne d'ailleurs ne vous critique, ni même ne vous évoque simplement, sur l'échiquier politique.

Je n'ai rien contre votre parti, bien au contraire, mais procédez d'une autre manière que la délation, la dénonciation malsaine, tellement stéréotypée et utilisée par des gens qui n'ont finalement plus rien à dire et qui périclitent dans les sondages actuellement.

Travaillez sur vos idées, vos propositions, votre identité mais de grâce, arrêtez avec ces propos infantiles que vous tenez. Des affirmations irresponsables, qui traduisent mal votre impatience de vous voir grandir au sein du microcosme politique en place et dans lequel, j'en suis certain, vous avez toute votre place.

Cessez de donner à croire que les Français et les citoyens dans leur ensemble ne sont pas matures, voire sont trompés par le Front National, dont vous reprenez, à votre corps défendant, beaucoup d'idées. Des idées qui dites-vous, auraient été transmises presque "frauduleusement" par M.Florian PHILIPPOT à son nouveau Parti. C'est une vision erronée mais comique de la chose.

Vous le savez bien, reconnaître que "Debout La République" a repris à son compte dès sa création, une grande partie du programme du Front National serait rendre à César ce qui est à César. L'intelligence qu'a eu votre leader national, que j'apprécie au demeurant, est de jouer sur la "dé-diabolisation" des idées du Front National par le truchement d'un autre interprète : Lui, Nicolas DUPONT-AIGNAN.

Cela signifie qu'une grande partie des Français aujourd'hui - les sondages confortent cette analyse - sont d'accord avec les idées du Front National, tant sur l'économie que sur le social, en passant par une renégociation de cette Europe désastreuse (que vous dénoncez aussi d'ailleurs...).

Le seul problème qui perdure à vos yeux, en raison des coups de boutoirs permanents et de l'alliance contre nature des partis conventionnels aux pouvoir depuis 40 ans, c'est la personnalité des "LE PEN et consorts" selon vous. Je vous dirais que tout le monde ne peut avoir la culture et le respect du peuple, auquel les véritables hommes d'Etat s'adresse et pour lequel, ils sont prêt à donner leur vie. Je ne crois pas que nous ayons actuellement à la tête de notre pays un tel homme. Loin s'en faut. Penchez-vous donc plus sérieusement sur la personnalité de M. GOLDNISCH notamment. Vous comprendrez que cet homme très cultivé, passionné d'Asie est également un grand humaniste.Il n'est pas non plus un homme de systèmes , mais d'idées. Nombre de prétendants politiques nationaux devraient s'en inspirer et être aussi désintéressé que lui.

Faites donc comme le Front National l'a fait pendant plus de trente ans M. CALBRIX...
Tracez donc votre propre route, sans baver, sans jalouser ceux qui se sont battus pendant des années et par milliers aujourd'hui, pour obtenir ce qu'ils récoltent maintenant : L'assentiment d'un peuple français, ô combien délaissé et trahit pendant des dizaines d'années par des "pantins" plus intéressés par leur statut et leur carrière que par le bien être de leurs citoyens, seuls souverains.

Votre parti présidé par M. Nicolas DUPONT AIGNAN est appelé à éminemment et évidemment prendre de l'importance. Ne brûlez cependant pas les étapes, en chassant sur les terres du parti de Marine Le PEN. Soyez original, les Français n'ont jamais aimé les copies. Ne confondez pas vitesse et précipitation.

Pour terminer M. CALBRIX, regardez donc la publicité actuelle sur une chaîne TV nationale, vantant les avantages d'un organisme de crédit à la consommation avec un bonhomme vert... C'est un peu vous ce bonhomme, qui par tous les moyens tente de devenir vert pour s'identifier à cet organisme de crédit. Vous tentez de manière maladroite de faire du "FN" sans en être. Ainsi comme le souligne cette publicité, il ne suffit pas de se prétendre pour être...

Méditez tout cela avec sagesse.

Bonne journée M. CALBRIX.

Ignace De Loyola

3.Posté par AIGLE BLANC974 le 23/10/2013 17:32
Monsieur Calbrix ,quand un candidat obtient à l'élection présidentielle de 2012 : 1% des suffrages , il est évident que l'échec est cuisant ! Et voir un parti GRIMPER dans les sondages (1er aux intentions de vote des Européennes !), REMPORTER une cantonale seul contre tous, PROMIS à de BRILLANTS résultats à l'avenir,ça enrage forcément ! Mais se rabaisser à CRACHER sa haine sur le seul mouvement qui DEFENDE les Français en sortant toutes sortes de propos NAUSEABONDS, dont vous espérez profiteront à l'UMPS (dont vous êtes un satellite); montre à quel point vous êtes PITOYABLES !!! Quelle bassesse....tous les coups tordus sont permis !!! Vous RECOLTEREZ ce que vous SEMEZ....et risquez bien de devenir ASSIS LA REPUBLIQUE !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 19 Janvier 2020 - 10:32 Un candidat sérieux pour Saint-Pierre

Samedi 25 Janvier 2020 - 11:52 Saint-Pierre à vélo avec ANDA