sak ifé nout jordu ék nout demin

Le COLLECTIF REUNION ZERO DECHET : NOU VEU PA LINCINERATEUR


Citoyen
Lundi 1 Septembre 2014

C'est par une lettre ouverte aux Réunionnais que le Collectif Réunion Zéro Déchet veut toucher les élus.
Et c'est sous la signature de Franswa Tibère qui se définit lui même comme agriculteur, tisaneur et citoyen du Monde que ce collectif lance un plaidoyer contre l'installation d'incinérateurs sur l'île.


Mesdames, Messieurs les Elus,
Même s'il est vrai que depuis 50 ans, l'évolution industrielle a considérablement changé l'atmosphère de la Planète, La Réunion respire encore un air relativement épargné par la pollution. Or, un projet de 2 incinérateurs (usine à brûler les déchets), sur la sellette depuis quelques années, est sur le point d'aboutir, un au Nord de l'île, l'autre au Sud-ouest. Cela signifie que dans les Hauts comme dans les Bas, toute la Réunion absorbera, dans quelques temps, un air chargé de gaz nocifs, dont certains hautement cancérigènes comme la dioxine.
 
Avez-vous pensé aux retombées de dioxine qui grèveront demain la santé de milliers de personnes déjà fragilisées par des problèmes respiratoires, le cholestérol, le diabète, les problèmes cardio-vasculaires, l'obésité grandissante, conséquences majoritaires d'une alimentation déséquilibrée et contenant des résidus de pesticides, métaux lourds, herbicides ... etc ... ?
 
Notre devoir est de laisser à nos enfants une île propre et saine. On entend parler d'un objectif : « La Réunion, île Bio en 2030 ». Nous partageons cette vision. Mais construire des incinérateurs sur notre belle île pour brûler nuit et jour (donc encourager la surconsommation) des tonnes de déchets dégageant des fumées et des résidus toxiques va à l'encontre de cet objectif. Respirer et consommer dans un avenir proche de la dioxine et autres polluants nous propulsera-t-il dans la bio-santé, la bio- nourriture, la bio-respiration, la bio-culture, la bio-Terre, le bio-élevage ? ... Et que dire du coût environnemental de ces usines, à l'investissement et à l'entretien ? Que dire des rejets de CO2 ? De la contamination des eaux souterraines et des eaux de source ?
 
Aujourd'hui des solutions, moins dangereuses, moins onéreuses, plus respectueuses de l’environnement, créatrices de nombreux emplois, faisant appel à l'esprit citoyen (tri sélectif, moins de plastiques, recyclage des matières , réduction de la consommation ...) existent. De nombreuses communes ont fait le choix de ces solutions alternatives pour le bien-être de leurs administrés et de la Planète. N'oublions pas que nous avons consommé, au 19 août, les ressources mondiales à notre disposition pour l'année entière. Et tous les ans, cette date est avancée.
 
Comme on dit chez nous: "nous lé pas plus mais nous lé pas moins"; nous aussi on veut le meilleur pour nos enfants, pour notre île et pour nous même. Les Réunionnais doivent auparavant être informés des conséquences à moyen et long terme de la mise en place de ces incinérateurs. Ils ont le droit de ne pas se laisser empoisonner en connaissance de cause. Ils attendent de vous une décision réfléchie et responsable. Nous sommes convaincus que vous prendrez la meilleure décision qui soit pour préserver la santé et le bien-être de tous les Réunionnais.
 
Mesdames, Messieurs les Elus, vous qui êtes des acteurs engagés dans cette société réunionnaise, vous devez être conscients de la portée future de vos décisions, avec sagesse et responsabilité, sur l'avenir de la qualité de la terre, de l'air et de l'eau et de la santé de la population de notre belle île.
 
Agriculteur, tisaneur, citoyen du Monde

Franswa TIBERE



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Franswa versus Yvette Duchemann le 01/09/2014 14:10
Lettre spécialement dédiée à Mme Yvette Duchemann vice présidente de la CINOR qui vient de trahir son parti, EELV, en votant pour la construction d'une usine à dioxines cancérigènes dans le nord ! Vas y Franswa, dénonce cette opportuniste !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 30 Août 2020 - 08:31 Lucie PAULA BAWEDIN