sak ifé nout jordu ék nout demin

La relève fait du bien à un PCR en difficulté


Politique
Lundi 21 Mars 2011

Claude Hoarau en difficulté, Yvon Bello en ballotage, Eric Fruteau en ballottage favorable, Pierre Vergès et Roland Robert obligés à un second tour dans un fief communiste parce qu'ils n'ont pas atteint la barre des 25 % des inscrits. Paul Vergès peut se consoler la relève est là…


La relève fait du bien à un PCR en difficulté
Premier enseignement : l'Alliance n'aurait pas dû perdre les Régionales en 2010.

Deuxième enseignement : Paul Vergès aurait dû passer la main lors du congrès de 2009 qui célébrait le cinquantenaire du parti.

Troisième enseignement : le temps est venu pour le PCR de choisir entre une déliquescence rapide ou la mise en place d'une autre gestion et d'un autre projet politique porté par ses militants et non pas par quelques vieux caciques, en totale admiration devant Paul Vergès.

Quatrième enseignement : qui a la dimension nécessaire pour succéder le moment venu à Paul Vergès ?
Au regard des résultats de ce premier tour des cantonales : personne. Et cela a été voulu ainsi et cela au détriment d'une véritable émulation au sein du parti, et d'une désorganisation parfois étonnante du fonctionnement du PCR. Car seul un Vergès succède à un autre Vergès. Conséquence : en quarante ans, jamais l'érosion du parti n'a été aussi fort aussi bien à La Possession et dans le canton 1 du Port, deux fiefs du parti communiste.

Si cette érosion s'applique aussi à Saint-Louis, l'usure du pouvoir pour Claude Hoarau et Yvon Bello, la situation est différente à Saint-André où c'est la personnalité même d'Eric Fruteau est remise en cause par une section communiste partagée entre le maire en place et Yvon Virapin. Il s'agit ici d'un conflit de générations.
 
Il n'y a pas eu de conflits de générations dans le canton 2 du Port et celui de Sainte-Suzanne. Harry Loulou Hyppolyte, illustre inconnu en politique et dans les médias, et Daniel Alamélou plus au courant des faits politiques, ont apporté un peu de baume au coeur des communistes.
 
La relève va-t-il pour autant s'imposer ? Seul Paul Vergès a la réponse.

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 21 Janvier 2020 - 11:32 La confusion des genres de la Politique.

Dimanche 19 Janvier 2020 - 10:32 Un candidat sérieux pour Saint-Pierre