sak ifé nout jordu ék nout demin

La Région Réunion adopte le principe de la nouvelle route du Littoral, mais…


Politique
Vendredi 29 Avril 2011

Il n'y a pas eu de vote sur ce point de l'ordre du jour, hier lors de l'assemblée plénière du Conseil régional. Dans son ensemble, les conseillers régionaux sont d'accord sur la nécessité d'une nouvelle route du Littoral. Toutefois, ceux de l'Alliance ont précisé qu'ils "ne voulaient du projet" de l'actuelle majorité.


La Région Réunion adopte le principe de la nouvelle route du Littoral, mais…
Le "petit" film qui a montré à quoi devait ressembler la future route du Littoral, n'a changé en rien le positionnement de l'Alliance, contre le projet proposé par l'équipe de Didier Robert. Lors de son intervention, Michel Lagourgue a mis l'accent sur "des incohérences : l'entrée de Saint-Denis, l'inutilité d'une 2 x 3 voies, l'absence des bandes d'arrêt d'urgence, le surcoût financier…"

Camille Sudre lui, n'a trouvé que des défauts "à ce dossier : aucune estimation financière, aucun plan de financement, aucune programmation budgétaire et où est le PPI ?" (Plan particulier d'intervention). C'est un projet démesuré. Jamais vous ne bouclerez le budget de la route du Littoral. Le nouveau protocole de Matignon vous est défavorable. Vous avez bien négocié, on s'est fait avoir”, a lâché ironique le patron de Freedom.

"En ce qui concerne le surcoût financier, tout sera à la charge de la Région Réunion, alors dans le premier protocole, l'Etat garantissait le paiement à hauteur de 60 %", a affirmé Camille Sudre. Christine Soupramanien et Michel Vergoz avaient répondu au préalable à cette question. “Quand bien même qu'il y ait un surcoût financier, qu'il y ait des aléas, c'était aussi le cas pour la route des Tamarins, nous avons mal tout soutenu le projet".

De son côté, Dominique Fournel, conseiller régional de la majorité en charge du dossier, a demandé à Michel Lagourgue "de ne pas tout mélanger. Le coût du boulevard Nord n'entre pas dans ce projet. C'est vrai qu'il y aura un surcoût, ne serait-ce qu'avec l'inflation, mais ce n'est pas pour autant qu'il faut ajouter tout anticiper et évaluer ce projet entre 2,5 et 3 milliards".

Dominique Fournel a également expliqué que la décision de ne pas "entériner le choix d'une digue ou d'un viaduc à partir de la Grande-Chaloupe, ne relève pas de l'indécision, mais de la volonté de se laisser de la marge pour un choix approprié, le moment venu".

Sans mettre le projet de la nouvelle route du Littoral au vote, le président Didier Robert a obtenu un consensus sur le principe de l'axe. Toutefois, Michel Lagourgue a précisé : "L'Alliance est d'accord pour la nouvelle route du Littoral, mais celle que vous voulez faire".

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 21 Janvier 2020 - 11:32 La confusion des genres de la Politique.

Samedi 25 Janvier 2020 - 11:52 Saint-Pierre à vélo avec ANDA