sak ifé nout jordu ék nout demin

Jusqu'à 90.000 € de sur-facture d'eau dans certains collèges


Édito
Mercredi 17 Août 2011

Cette information a été donnée hier par Nassimah Dindar, présidente du Conseil général, et Bruno Mamindy-Pajany, vice-président délégué aux Affaires scolaires. Des sur-factures de 10 à 90.000 €, c'est un fait qui se produit chaque année. Et chaque année, c'est le contribuable, à travers le Département qui paye.


Jusqu'à 90.000 € de sur-facture d'eau dans certains collèges
La presse a été surprise voire abasourdie lorsque Nassimah Dindar et Bruno Mamindy-Pajany ont répété à diverses reprises, que le Conseil général honore chaque année et sans coup férir (et non fait rire) plusieurs factures de cet acabit, "vers le moi de juin".

"C'est lorsque les collèges ne peuvent plus faire face que le principal demande une rallonge au Département". La question de la presse était la suivante : "Comment se fait-il que cette déperdition d'eau n'est pas anticipée". La réponse a le mérite d'être claire : "Il ne s'agit pas ici d'une simple fuite d'eau, c'est souvent l'ensemble du réseau qui est défectueux".

C'est donc plusieurs réseaux qu'il faut aujourd'hui soient modernisés ou totalement changés. Et cela après quelques années de sur-factures. La facture d'eau douce est salée. Et le contribuable doit encore boire jusqu'à la lie. C'est dur. Car, dans cette situation d'urgence sociale, cet argent aurait soulagé quelques souffrances et quelques solitudes.

Faut-il en vouloir aux collèges qui n'ont pas réagi assez rapidement pour stopper ce gâchis ? Faut-il en vouloir au Conseil général qui propose des réponses provisoires avant la réfection des réseaux abîmés ? Faut-il en vouloir aux fermiers qui n'avertissent pas les collèges de la défection des réseaux ?

Qu'importe la réponse, voici un bon tuyau : versons quelques larmes, juste quelques gouttes (économie d'eau et développement durable obligent), sur les contribuables pour qu'ils poussent et se multiplient…




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit