sak ifé nout jordu ék nout demin

JP Virapoullé et le "libre-échangisme irresponsable"


Édito
Mercredi 4 Mai 2011

Rachida Dati a confondu inflation et fellation. Mardi, Jean-Paul Virapoullé a confondu libre échange et "libre-échangisme". S'il est vrai que le descendant de l'Homo erectus n'est pas de bois, le sénateur de La Réunion s'est sans doute laissé emporter par sa fougue et sa passion. A moins que le lapsus soit révélateur.


JP Virapoullé et le "libre-échangisme irresponsable"
Jean-Paul Virapoullé a-t-il découvert des informations particulières sur la vie privée et intime du ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire ? La fin de son intervention de mardi au Sénat le laisse penser.

Voici ce qu'il a dit lors de la conclusion de son intervention : "Nous savons, Monsieur le ministre, que vous combattez le libre-échangisme irresponsable. Car si nous sommes pour la liberté, ce n'est pas celle qui asservit les populations. Mon vote sera un acte de foi et d'espérance. Mais je reste vigilant : démocrates, nous avons été élus pour bâtir, non pour détruire, pour servir, non pour laisser asservir. (Applaudissements de ses collègues)"

A en croire le sénateur, le ministre ne serait donc pas contre le libre-échangisme responsable. Mais est-ce aussi excitant que l'on puisse le penser pour la banane martiniquaise ou le chouchou de Salazie ? Ou l'anthurium de La Réunion. Et nous ne faisons nullement allusion à l'ex-Anthurium, boîte échangiste de Saint-André, dont le maire s'appelait jusqu'en 2008… Jean-Paul Virapoullé.

Ne mélangeons pas tout (le mélangisme est une forme d'échangisme), surtout en politique. Le "libre-échangisme irresponsable" fait beaucoup de dégâts. Jamais sans doute, le mécanisme de sauvegarde n'est autant indispensable. Passer tout son temps à surveiller ses arrières de la banane sud-américaine, c'est sûr, il y en a qui sont à l'arrêt.

Et ce pour éviter à la banane martiniquaise d'y laisser sa peau…

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit