sak ifé nout jordu ék nout demin

JC Fruteau : “Envoyer un préavis de licenciement à Nicolas Sarkozy"


Politique
Dimanche 27 Février 2011

Jean-Claude Fruteau, député-maire de Saint-Benoît, s'est montré tour à tour pédagogue, paternel, caustique, ferme et déterminé lors de son intervention, hier à Saint-Benoît devant plus de 200 partisans. Le futur candidat socialiste aux sénatoriales de septembre, a déjà les yeux tournés vers 2012.


JC Fruteau : “Envoyer un préavis de licenciement à Nicolas Sarkozy"
Jean-Claude Fruteau a la rigueur et la patience. Il a aussi "la voix des sages" du parti socialiste local. “Nous avons préparé la relève, mais avant de nous retirer sur la pointe des pieds, nous avons encore des tâches à accomplir".

La première “est de sanctionner la politique sociale du gouvernement Sarkozy, coupable "d'escroquerie sur l'analyse des chiffres du chômage. C'est faux de dire que le chômage baisse alors qu'il est en hausse constante". L'ancien professeur agrégé de français a fait dans l'explication de texte.

Et en conclusion, il a dit : “Les 20 et 27 mars prochains, les électeurs doivent envoyer un préavis de licenciement à Nicolas Sarkozy”. L'entretien préalable pourrait avoir lieu au mois de septembre, lors des sénatoriale, si l'on en croit le député-maire de Saint-Benoît. “Pour la première fois, la gauche a une vraie opportunité d'être majoritaire au Sénat".

Jean-Claude Fruteau pourrait vivre "ce moment historique" en direct du palais de Luxembourg, car il sera l'un des candidats socialistes aux sénatoriales. L'autre "moment historique” attendu et espéré par Jean-Claude Fruteau, c'est évidemment les élections présidentielles de 2012.

“Ce sera l'occasion pour les Français d'envoyer à Nicolas Sarkozy, sa lettre de licenciement”. “Ce sera un message très fort" pour l'homme de lettres.

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par bouboul974 le 01/03/2011 05:10
Les 20 et 27 mars je signerais avec les deux mains

2.Posté par collectif "oubli pa nou" le 05/03/2011 10:45
La première réaction que nous avons et c'est une manie chez nous :c'est de regarder les photos. Sur cette photographie un regard perturbé. Sur 20 personnes sur cette image, deux femmes bien en vue et à droite une troisième qui semble se "cacher". Je me souviens d'avoir été pour de cette loi sur la parité...loi votée lorsque Monsieur JOSPIN était premier Minsitre.Nous ne comprenons pas ...pourquoi si peu de femmes alors que nous savons qu'elles sont belles nos femmes Réunionnaises! ! !
Les animateurs de ce collectif trouvent dommage qu'il n'y ait pas de propositions trés clairement annoncées. Comment débattre? Comment voter si on nous "cache" les beaux projets? Vraiment dommage.
Nous avons noté des propositions présentées par G.ANNETTE. sur la prise en charge du permis de conduire:2500euros..sur la caution...sur comment améliorer la mobilité sans le dire ni comment ni avec qui ni avec quel budget...
Nous trouvons que ce n'est que des déclarations. Rien de concrets. Rien de précis.
Prenons comme exemple le permis de conduire: 2500 euros par jeune. A la charge des collectivités et donc de celle et de celui, qui paie des impôts.Est-ce éducatif une telle proposition? L'association A.O.M. qui travaille dans le secteur "humain" depuis 1989 a mis en place une autre façon de trouver une solution. Un permis de conduire ça sert à qui? ça sert à quoi? Qui seront les bénéficiaires de ce permis. Le jeune: oui. Mais pas que lui. L'employeur: oui Et la société dans son ensemble: le jeune a un emploi: il n'est plus à la charge de la collectivité. Notre conception est la suivante: toujours se poser la question: pourquoi?pourqui?
Nous avons lorsque cette question nous est posée avec un jeune la proposition suivante: l'empoyeur participe, le Pôle-emploi participe et le jeune évidemment. Tous dans le même effort.
Nous pouvons vous détailler encore dans d'autres domaines: exemple le logement des jeunes. Nous avons toujours ce souci: "aides-toi, l'association t'aidera"Pas de démagogie. Pas d'assistance...les règles sont claires. Même démarches pour la recherche d'un emploi...C'est ainsi que fonctionne cette petite association dans l'ouest parisien...Nous avons d'ailleurs plus d'une vingtaine de partenaires ..y compris pour "glaner" des fruits, des pommes de terre...Le travail en réseau: chaque partenaire sa compétence. Nous nous retrouvons de temps en temps ...sommes contents de ce partenariat. Mais il faut se bouger. Trop facile...d'avoir le porte monnaie juste à côté...c'est le peuple qui paie...Si vous me le demandez , je vous décrirai ce que nous réalisons dans le cadre du logement: toujours le même souci : participation de tous et travail avec les partenaires.
Soyez assurées Mesdames les candidates, soyez assuré Messieurs les candidats, de notre dévouement Réunionnais.

Aimé TECHER
porte parole du "oubli pa nou"

3.Posté par Bayoune le 09/03/2011 05:44
So Aimé Técher i confon bon prozé èk zoli bèl tantine, afolan, lo boug dawar laze de lalzeimèr. Biyinsir li va soutenir lé prozé, pou petèt ginye in ptite moné sibvansiyon èk lo pouvwar koloniyal. Bravo Lémé.

4.Posté par LOIC 02 le 10/03/2011 09:35
Je vous propose une vidéo pour illustrer votre article sur le lancement de la campagne socialiste.
http://www.youtube.com/watch?v=HFExY_0x52Y

5.Posté par collectif"oubli pa nou" le 11/03/2011 07:07
Réponse à Bayoune.
Monsieur,
Mon plus grand apôtre : THOMAS, Saint THOMAS ...Il est aussi le patron des chercheurs...toujours rechercher la vérité...toujours douter...c'est une grande qualité...Merci de me donner l'occassion de préciser ce qui est le fondement de notre association. Accompagner les petits, ces gens de peu....rester indépendant de tout parti politique , du pouvoir politique Réunionnais.
L'association que je préside A.O.M. depuis 1989 n'a jamais demandé un seul centime de subvention. Depuis que je suis acteur dans la communauté Réunionnaise et cela date du 1er juillet 1964 :jamais j'ai demandé un seul franc ou euro de subvention.
Je sais trop ce que veut dire une subvention: d'abord c'est de l'argent qui vient des petites gens en grande partie et puis une subvention c'est "dire merci" à celles ou à ceux qui détiennent le pouvoir politique...Je tiens trop à ma liberté de parole
Cette volonté de rester indépendant fait que cette association existe toujours et qu' elle n'a pas besoin des instances Réunionnaisses :le CNARM ou l'antenne du Conseil Général a PARIS. Nous avons tout un réseau et nous sommes heureux de n'avoir jamais demandé un seul centime de subvention
Si vous avez des doûtes, renseignez-vous auprès de Christian DIJOUX, ancien responsable de l'antenne du Conseil Général. Lui vous dira ce qu''il a vu : ramassage de pomme de terre autant que nos compatriotes voulaient- un repas pour une vingtaine de chômeurs Réunionnais payé par une entreprise et plus de 200 embauches ....Nous sommes des acteurs sur le terrain et non de "faiseurs" de rêve.. C'est notre force. C'est cela le dévouement Réunionnais au quotidien.
Soyez, Bayoune ,assuré de notre dévouement Réunionnais.
Aimé TECHER

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 25 Janvier 2020 - 11:52 Saint-Pierre à vélo avec ANDA