sak ifé nout jordu ék nout demin

Fontaine, c'est pour la relève, Virapoullé, c'est pour les Présidentielles


Édito
Dimanche 3 Juillet 2011

Toutes les décisions prises à l'UMP depuis des mois déjà, n'ont qu'un seul objectif : la victoire de Nicolas Sarkzoy aux Présidentielles de 2012. Ces Sénatoriales sont un test capital. Et un test grandeur nature. Et en filigrane, les grands électeurs de l'UMP auront l'éternel combat entre Chiraquiens et Sarkozistes. La Réunion n'est pas épargnée…


Fontaine, c'est pour la relève, Virapoullé, c'est pour les Présidentielles
Michel Fontaine, président de l'UMP, bénéficiaire de l'investiture parisienne, part avec un véritable avantage aux Sénatoriales, la légitimité de son parti. Jean-Paul Virapoullé, sénateur sortant, candidat sous l'étiquette "Majorité présidentielle, majorité sénatoriale", part avec un moral regaillardi et une sensation d'avoir joué un tour de potache à ses détracteurs.

Il est évident qu'une partie de l'électorat de Jean-Paul Virapoullé n'aurait pas voté pour une liste d'union de la Droite, estampillée UMP. Il s'agit ici d'une partie du Centre. Il est vrai aussi qu'une partie des grands électeurs de Droite, n'aurait pas voté pour cette liste de rassemblement, si elle avait été conduite par le sénateur sortant.

Deux listes à Droite, c'est peut-être un moindre mal. Il y a tout de même un gros doute. Pour le savoir rendez-vous au soir du 25 septembre. Et puis à Droite comme à Gauche, il s'agit de marquer son camp et de compter ses voix. Car, les enjeux sont multiples jusqu'en mars 2014. Les Présidentielles en sont l'étape la plus importante.

Le résultat sera essentiel pour les Législatives. En cas d'alternance, les socialistes seraient en position de remporter quatre sièges de député à La Réunion, deux aux communistes et un seul pour La Droite. Dans cette hypothèse quelle serait la recomposition de la majorité départementale ? Faut-il s'attendre à une nouvelle bipolarisation ?

Toutefois pour la Droite, rien n'est joué pour les Présidentielles. L'UMP croit à la réélection de Nicolas Sarkozy. A La Réunion, Michel Fontaine doit fédérer autour de l'UMP, Jean-Paul Virapoullé doit rassembler, le centre droit et le centre gauche.

Leur score aux Sénatoriales, apportera les premiers enseignements. Si à juste titre, Michel Fontaine représente la relève politique, Jean-Paul Virapoullé peut être un dénominateur commun, aussi bien à Droite qu'au Centre, y compris contre l'Assemblée unique de Paul Vergès.

Cet objectif commun n'empêchera nullement la Droite de s'entredéchirer puis de se rabibocher. Un peu comme l'Alliance-PCR et le PS.

Rien de neuf en quelque sorte, sous les tropiques...

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit