Eric Fruteau répond à Jean-Paul Ciret : "Oui je veux laver plus blanc que blanc. Et alors ?"


Dans la presse
Mardi 5 Novembre 2013

"Mais non Monsieur Ciret, ma mémoire n’est pas courte. Que vous me traitiez irrespectueusement de tous les noms c’est votre droit. Cela illustre tout simplement de votre sectarisme et votre insolence. Il n’y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir".


Eric Fruteau répond à Jean-Paul Ciret : "Oui je veux laver plus blanc que blanc. Et alors ?"
"Faut-il remonter aux années 80 pour voir une plainte de votre part ou de vos amis pour dénoncer des malversations dans la gestion municipale avant 2008 ? Mais depuis ce temps ?  Suis-je obligé de constater que les plaintes de la part des dirigeants de votre parti, ces derniers temps se font rares à l’encontre de celui qui a laissé la ville dans un état d’abandon pas possible et dont la gestion a été si lamentable ?  

Alors le comité pour l’intégrité dans la gestion municipale estime que les Saint-Andréens doivent savoir comment on utilisait les fonds communaux abusivement dans les années 90 via certaines associations. Préconisez vous de taire ses affaires ? C’est ce que vous êtes en train de dire ?...

En réalité la question que les Saint-Andréens se posent réellement aujourd’hui : pourquoi tant de complaisance de votre part  et de la part de vos amis à l’égard de M. Virapoullé ancien maire ? Oui je veux laver plus blanc que blanc. Et alors ?

Oui je ne suis trempé dans aucune magouille. Oui je revendique mon intégrité et ferai tout pour que cette valeur reste le fond dans la gestion municipale. N’en déplaise à l’opposition à laquelle vous faîte désormais partie si je me réfère à vos écrits.

Concernant les dernières régionales et sénatoriales. Effectivement vous revenez dans la vie militante après x années de mutisme et d’abandon. Evidemment le boulot fait face à Virapoullé en votre absence depuis ces longues années (comme si la vie politique locale s’était arrêtée pour vous), vous vous réveillez en vous disant : « ben tiens je vais faire un peu d’opposition ». Sans vous rendre compte que le temps a passé et que l’opposition Saint-Andréenne est désormais de droite…

Faire porter la responsabilité de l’échec de votre parti à Eric Fruteau c’est une importance et une force inattendues que vous me donnez. Je vous en remercie.

Pour les Régionales, la question doit être posée à votre leader. Demandez-lui pourquoi l’échec ? Je n’y étais pas, ni moi, ni aucun membre de la majorité municipale saint-andréenne sur cette liste aux régionales. Cela devrait vous faire réfléchir sur les conditions réunies ou pas qui aurait amené une victoire éventuelle pour votre parti en 2010.

Pour les Sénatoriales, la photo que je joins à ce présent texte montre tout simplement "qu’ils sont venus et étaient tous là" dans notre permanence pour les Sénatoriales. Nous les avons accueillis.  Là-haut à Terre Rouge. Comme nous l’avons souvent fait ultérieurement. Alors M. Ciret, je considère que c’est une injure que vous faites aux grands électeurs minutieusement choisis pour cette échéance particulière.

C’est une injure que de dire qu’ils ont trahi. Je vous invite à revoir cette liste des délégués saint-andréens pour les dernières sénatoriales : vous y verrez des militants tout simplement. Des anciens qui ont tout donné et pour qui être grands électeurs étaient un point d’honneur à leur long engagement. Nous leur avons donné cette possibilité que de participer à une élection aussi importante.

Vous n’arrêtez pas d’insulter ces personnes qui ont tant donné dans leur combat à Saint-André. De même est-ce à dire que tous les conseillers municipaux de la majorité municipale saint-andréenne ont trahi pour les Sénatoriales ?

Même ceux qui sont encartés chez vous ? Demandez-leur de s’expliquer et vous saurez ! Vous perdrez moins de temps…

Vos sorties anti-Fruteau montrent tout simplement que vous ne finissez pas de trahir vous-même les valeurs de notre engagement pour des idéaux. Crachez donc votre venin sur les vrais adversaires du progrès, de la démocratie et du développement. Enfin si vous en êtes capable. Sinon résignez vous à soutenir ces adversaires pour les prochaines élections…

Quant à moi (avec le PLR, avec tous nos amis, militants, sympathisants, élus, Saint-Andréens de bonne volonté,…) je ferai comme d’habitude pour battre la Droite et le clan Virapoullé et faire gagner le camp de la justice, de la vérité, de l’honnêteté, de l’égalité, du pragmatisme et du bon sens pour Saint-André !

Sans animosité et bien cordialement",




Sénatoriales de 2010 : réunion à Terre Rouge devant les grands électeurs de Saint-André.

Maire et conseiller général de St-André