sak ifé nout jordu ék nout demin

En excluant Daniel Alamélou, le PCR a-t-il sabordé son groupe au Conseil général ?


Édito
Mercredi 15 Février 2012

"70 % du groupe Alliance/PCR du Conseil général, sont contre son exclusion". Gérald Incana qui n'a pas sa carte au PCR, a insisté à plusieurs reprises sur le fait que le groupe au Département, est une entité autonome et indépendante du parti communiste. Rien n'y a fait. La volonté du parti l'a emporté. Roland Robert, président du groupe a suivi, la volonté de son parti…


En excluant Daniel Alamélou, le PCR a-t-il sabordé son groupe au Conseil général ?
Daniel Alamélou n'a pas réagi à chaud lorsqu'il a appris son éviction du groupe Alliance/PCR du Conseil général. "Je prépare le conseil municipal de ce soir" (ndlr : hier). Le conseiller général de Sainte-Suzanne avait cru avoir convaincu ses collègues lundi soir, du bien-fondé de sa démarche.

Suite aux divers événements des Municipales de Sainte-Suzanne, le PCR aurait sans doute apaisé la situation, s'il n'y avait pas eu le recours en annulation de l'élection de la liste de Maurice Gironcel, déposé vendredi dernier par Daniel Alamélou.

Ce recours a été la goutte de trop pour le PCR. "Si c'est le cas, le PCR aurait dû l'exclure du parti, mais pas du groupe Alliance/PCR du Conseil général. Le PCR n'a pas à interférer dans un groupe où tous les membres n'ont pas leur carte du parti".

"Cette ingérence va affaiblir notre groupe. C'est notre crédibilité qui est en jeu". Pas seulement. C'est surtout la cohésion du groupe qui a volé en éclats. Et sans surprise, l'Alliance/PCR est scindée en deux.

D'un côté, il y a les conseillers généraux de Saint-Paul (3) : Jean-Claude Mélin, Pascaline Chéreau-Nemazine et Gérald Incana, et de Saint-André (3) : Eric Fruteau, Robert Nativel et Michèle Caniguy. A cette liste s'ajoute Daniel Alamélou. Roland Ramakistin, maire de Trois-Bassins, a également son avis sur la question, mais elle n'est pas officielle. On dira qu'il est neutre.

L'autre groupe du Alliance/PCR, celui qui applique la ligne du parti, est composé de Henry Hippolyte, Pierre Vergès et Roland Robert. Un rapport de force de 3 contre 7. Le groupe de 7 va-t-il créer son propre groupe, indépendant de celui de l'Alliance/PCR ? Un tel scénario remettrait en cause la crédibilité et la légitimité du PCR au sein de la majorité départementale…




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par radiofree dom le 15/02/2012 03:50
et ben, le PCR la fait fort, diviser cette fois ci pour couler
et sur radio Freedom, un auditeur a dit qu' à la Région certains élus préparent leur valise pour quitter le groupe , l'alliance divorce et vite un avocat pour régler tout cela
MDR

2.Posté par popol le 15/02/2012 07:49
lé bo même pour alamelou! li la chercher li la trouver ! sa y appelle être un vrai traitre dit a li revient pu en 2014 nou veu pas de li ici dans la mairie ! allez ouste dehors
vive gironcel c'est lui noute maire !

3.Posté par TEGO le 15/02/2012 09:21
Attendons la suite pour voir jusqu'où le PCR est capable d'avoir une stratégie claire !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit