sak ifé nout jordu ék nout demin

Didier ROBERT : ​Les peuples de l’Océan Indien…


Citoyen
Mercredi 14 Octobre 2015

Pour qui se mêle aux gens de La Réunion, pour qui connait l’histoire de cette île… Comment ne pas reconnaitre à Didier Robert une juste vue des choses.


Notre région est rattachée à l’Europe (c’est une chance que les trois quarts de la planète nous envient) mais cela ne veut pas dire que nous ne sommes pas ancrés dans l’Océan Indien.

Tout nous y rattache, la géographie, l’histoire, les échanges, le fait religieux… L’apparence physique, la mentalité, parfois la langue et souvent les mêmes mots.

Nous ne sommes plus à l’époque où il fallait choisir entre la France et nos racines. Nous vivons désormais dans un temps où il nous est permis de conjuguer nos appartenances.

Oui, on peut aimer à la fois son quartier, sa commune, La Réunion, la France, l’Europe et travailler avec les autres pays de la zone… Comme on aime naturellement ses enfants, sa femme, sa famille, ses voisins… Et ses amis du club de pétanque.

Il existe à La Réunion de multiples échanges avec les autres îles, en particulier avec Madagascar et Aline Murin à raison quand elle affirme que l’espoir passe aussi par l’union des peuples de l’Océan Indien.

Il y a tant de Réunionnais qui sont liés par leur passé, leur activité économique, leur religion, le mariage…. Aux autres îles. Je pense en particulier aux liens invisibles qui nous « amarrent » à la Grande Ile.

Comment ne pas voir cette soif de reconnaissance, de considération qui animent cette Réunion que l’on ne voit pas et qui en dehors des circuits officiels continue obstinément à construire La Réunion avec les autres îles.

C’est une chance de voir cette question portée en avant scène.

Demain, un jour… Madagascar brillera de mille feux dans l’Océan Indien et nos enfants nous remercieront d’avoir su garder des liens fraternels et sûrs avec nos chers voisins.

INFO REUNION



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 30 Août 2020 - 08:31 Lucie PAULA BAWEDIN