sak ifé nout jordu ék nout demin

Défiscalisation, spéculation et saturation


Édito
Vendredi 15 Avril 2011

1986 - 2008. Jamais sans doute l'immobilier ne s'est aussi bien porté pendant cette période. Faire de belles résidences et de beaux appartements pour les vendre à des métropolitains ou Européens, et leur permettre ainsi de défiscaliser (loi Girardin de 1986), a été l'âge d'or de l'immobilier à La Réunion.


Défiscalisation, spéculation et saturation
Au point que les sociétés immobilières locales n'ont plus voulu prendre les programmes de construction de logements sociaux des communes. C'était du résidentiel ou de l'intermédiaire. Et rien d'autre. C'était une question de marge financière, la porte ouverte à la spéculation. A outrance. Coupable surenchère.

Tout pour la spéculation. Peut-on reprocher à une entreprise de vouloir gagner de l'argent ? Certainement pas. Toutefois depuis 2008, le contexte a changé. Beaucoup changé. Les banques prêtent beaucoup moins. Vraiment beaucoup moins. Qu'à ceux qui ont déjà de l'argent. Les marchés publics sont rares, les gros chantiers encore plus.

Aussi, ceux qui dédaignaient le logement social, il y a trois ans, ont mis leur fierté de côté, et à travers le Haut conseil de la commande public, tentent de mettre en place un cadre, d'une part plus avantageux, et d'autre part, un dispositif qui va leur permettre de sauver un peu la face…

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit