sak ifé nout jordu ék nout demin

De qui a peur Nassimah Dindar ?


Édito
Samedi 12 Mai 2012


De qui a peur Nassimah Dindar ?
"Dans un précédent courrier, je m’interrogeais pour savoir qui avait peur de Nassimah Dindar. Les réactions qui ont suivi, notamment sur les sites internet, ont apporté la réponse : les partis établis dans les rangs desquels elle refuse de se ranger.

L’actualité récente, avec la montée des tensions préélectorales, pouvait nous amener à nous poser la question inverse : de qui Nassimah Dindar a-t-elle peur ? Et mercredi dernier, elle a répondu elle-même avec brio à cette question : de personne !

Petit rappel des faits : mercredi 9 mai, Pierre Vergès, notamment dans la presse locale, s’en prend vertement à Nassimah Dindar. La présidente a en effet osé inscrire un dossier à l’ordre du jour sans le consentement de Monsieur ! On croit rêver : un vice-président qui veut dicter la conduite à tenir à sa Présidente !

Mais ni une ni deux, que fait Nassimah Dindar ? Elle organise une conférence de presse à laquelle répondent tous les médias de la place pour expliquer pourquoi ce dossier devait être inscrit et pourquoi il fallait que le Conseil général donne un avis. Et elle regrette l’absence remarquée lors des débats, de ce même Pierre Vergès, bien isolé puisque le reste du groupe PCR Alliance a suivi l’avis de Nassimah Dindar.

Ce petit bout de femme n’a pas fini de nous étonner ! Le parti communiste, fort de ses somptueux éléphants, croyait pouvoir l’écraser : il s’est bien trompé !
Idem pour le Parti Socialiste qui espérait la museler et se servir d’elle pour conforter ses ambitions législatives.

Tous deux doivent aujourd’hui reconnaître que non seulement Nassimah Dindar défend bec et ongles ses propres convictions, mais qu’en outre elle place les intérêts des Réunionnais au-dessus des contingences partisanes (comme dans le cas des produits solidaires) ne craignant pas les éventuelles représailles de ses "amis".

Peu importe. Car pas besoin d’être un fin politologue pour s’en rendre compte : les Réunionnais et les Dionysiens sont derrière elle et sauront le lui montrer aux prochaines élections législatives".

Joséphine Cadet



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par TEGO le 12/05/2012 04:46
Mme Joséphine Cadet , personne n'a peur , comme vous le rappeler " Ce petit bout de femme " . Tout est dans votre tête , surveillez votre coeur !

2.Posté par Michel le 12/05/2012 05:09 (depuis mobile)
Josephine quel sens de l'humour!
À ce jeu nassimah n'aura pas peur non plus de s'isoler? Après avoir trahi la droite la gauche le centre le milieu!...et puis au fait c'est quoi ses convictions? Par rapport à la TVA sociale? Un gros pschiit !..

3.Posté par Jean Hoarau le 12/05/2012 06:47
Michel, vous ne suivez pas l'actualité et croyez tout ce que disent les détracteurs ?Relisez le communiqué officiel du Conseil général : les élus dans leur majorité (l'opposition s'est abstenue, et Pierre Vergès était déjà parti) ont émis un avis défavorable sur le projet de décret qui leur était présenté. Bravo Mme Cadet pour ce courrier : je ne partage pas toutes les opinions de Nassimah Dindar, mais les viles attaques de certains me révulsent et me la rendent de plus en plus sympathique !

4.Posté par collectif "oubli pa nou"de la Métropole. le 13/05/2012 03:23
Madame,

Vous avez raison. A la question que vous nous posez :"De qui a peur de Nassimah DINDAR", vous écrivez :" pas du Parti Socialiste, pas du Parti Communiste et surtout pas de Pierre VERGES". Des partis politiques de gauche et un homme politique de gauche.Et les partis politiques de droite?Et les femmes et les hommes politiques de droite ?Nous aimerions connaître votre avis.
Madame,nous vous proposons notre réflexion. Nous connaissons, nous aussi ,Madame Nassimah DINDAR , quand elle "agit "pour les Réunionnaises et les Réunionnais qui ont "sot la mèr". Notre position géographique, nous sommes en Métropole, nous donne cet avantage sur vous : nous sommes loin d'elle tous les jours : nous avons du recul. Un autre avantage , nous analysons ses actes , ses positions dans le contexte de LA FRANCE.Une autre dimension.
Madame Nassimah DINDAR a une intélligence politique . . Elle a bien analysé les "valeurs" des partis politiques à LA REUNION. Elle est "une fine" observatrice de la vie politique à LA REUNION. Elle connaît de l'intérieur les partis politiques. Elle a fréquenté les partis politiques de droite , puis elle fréquente les partis poilitiques de gauche et du centre. Elle sait et nous lui reconnaissons cette qualité : elle sait trés bien le rôle qu'elle peut et doit jouer sur l'échiquier politique à La REUNION. A un moment elle a "tenté" une aventure Nationale...elle espérait être Ministre...
Femme intelligente et femme trés pratique : elle a peur ni des partis politiques ni des femmes et des hommes politiques à LA REUNION. Elle a vécu et vit cet adage: "dis-moi avec qui tu fais de la politique et je saurrai ton avenir politique". Succéssivement elle a "travaillé" avec la droite Réunionnaise et elle continue de "travailler" avec la gauche Réunionnaise et le centre Réunionnais.. Elle se positionne au "centre droit " Réunionnais. Le centre...Le pivot...L'axe central autour duquel... Elle est une femme intelligente et ...connaît les vertus de l'opportunisme.Madame, nous vous proposons la conclusion suivante : Nassimah DINDAR connaît trés bien les objectifs des baronnes et des barons de la vie politique à LA REUNION. Elle connaît ses qualités. Elle sait combien elle est "appréciée" des petites gens- son charisme, sa personnalité de femme militante et de sa gentillesse humaine dans ce monde de bruts...alors elle est sereine et elle sait attendre alors que d'autres sont obligées, obligés de courrir le nez dans le guidon.En plus elle a du charme !
Nous vous invitons Madame, Josephine CADET , à écouter sans modération cette chanson de Jacques DUTRONC:"Je retourne ma veste". C'est d'actualité .
Soyez assurée, Madame, que nous aussi, nous savons "regarder " avec attention et respect Madame Nassimah DINDAR à travers ses réalisations pour "sak la sot la mèr". Demandez-nous son bilan et c'est sans opportunisme que nous vous l'adresserons.Les animatrices et les animateurs de ce collectif "OUBLI PA NOU" de Métropole ont déjà publié ce bilan ,lors de la dernière campagne électorale cantonale à LA REUNION par une lettre ouverte à Madame Nassimah DINDAR. Cette lettre a été publiée par INFOREUNION.

Avec notre dévouement Réunionnais.

Pour le collectif"OUBLI PA NOU" de Métropole.

Ont contribué à la réflexion et à la rédaction de cette lettre :Julianne, Mimose, Marie Rose, Léa, Alexandre, Serge, Jean Pierre et Aimé

5.Posté par Vero le 14/05/2012 04:38
pourquoi devrait on avoir peur d'elle? pourquoi lui donner une importance quelle n'a pas! il faut arrter de jouer à la victime Mme dindar il n'ya que vous et votre cour qui y croit! vous trahissez dans le dos, détruisez et méprisez vos partenaires et ensuite vous vous étonnez d'avoir des réactions politiques en réponse! mais tout ça n'est rien par rapport au mal que vous faites! à bon entendeur

6.Posté par collectif "oubli pa nou"de la Métropole. le 14/05/2012 06:22
La cerise sur le gâteau.
Madame Josephine Cadet, nous avons volontairement "oublié" de conclure notre réflexion sur Madame Nassimah DINDAR. Nous vous "offrons" la cerise sur le gâteau.
La lecture de ces interventions sur cette Dame nous donne les vertiges. Nous sommes convaincues que derrière ces petites phrases assassinent, ces mots peu "civilisés" se cache : la place de la FEMME à LA REUNION. Posons-nous les questions suivantes : combien y-a-t-il de Femmes Maires à LA REUNION ?Combien y-a-t-il de Femmes dirigeantes d'un Parti politique à LA REUNION?Combien de femmes Réunionnaises avons-nous dans cette sphère du POUVOIR POLITIQUE ,FINANCIER et ADMINISTRATIF ? Et le combat de Madame Huguette BELLO ? Et cette ignominie -avoir brûlé l'éffigie d'une Femme Réunionnaise- quand une jeune femme Réunionnaise s'est mise à combattre un maire-conseiller général "installé"depuis des lustres à La POSSESSION ?Son nom: Vanessa DAMBREVILLE ! Et nous pourrions donner encore et encore des exemples et des exemples...
Pour nous , femmes Réunionnaises en Métropole et animatrices de ce collectif "OUBLI PA NOU" nous traduisons ces "attaques" comme l'ultime combat contre la présence de la FEMME dans l'environnement Réunionnais. Nos compatriotes hommes du collectif qui nous accompagent dans notre combat de FEMMES sont avec NOUS.. Devons-nous ici reécrire sur ce que nous pensons sur cette abrogation de la loi sur le harcèlement séxuel ! C'est le même combat ?Nous l'avons écrit et nous remercions la direction de InfoRéunion d'avoir pris la décision de publier nos réactions d'indignation et de révolte.Merci.
Alors , nous vous offrons, Madame, la cerise sur le gâteau. Lors d'une conférence animée par notre porte -parole dont le thème était :"La Femme Réunionnaise, l'Homme Réunionnais : citoyenne du Monde , citoyen du Monde : leur responsabilité Mondiale".Nous avons entednu :" Oui Une Femme Réunionnaise marque notre histoire Française aujourd'hui. Elle est ll'une des rares FEMME à être Présidente d'un Conseil Général et en OUTRE-MER. C'est la seule FEMME qui a gardé ses convictions réligieuses : elle est musulmanne. Etre Musulmanne dans cette société Française d'aujourd'hui et le confirmer c'est un signe fort. Trés fort."et l'intervenant conclue: "quel exemple à militer" !" Oui n'en déplaisent à ces combattantes, à ces combattants de la dernière heure : Madame Nassimah DINDAR est une FEMME MILITANTE REMARQUABLE ". Nous écrivons cela avec gravité et reconnaissance: elle nous montre cette continuité dans son combat de femme et cela depuis trés longtemps. Nous ne partageons pas toutes les idées politiques de Nassimah DINDAR. Nous ne sommes pas toujours d'accord sur ce qu'elle fait pour nous ici en Métropole.Nous lui avons écrit plusieurs fois. Mais nous devons "dépasser" notre regard trop "limité" et voir ce que cette femme a su contribuer pour la FEMME REUNIONNAISE, comme Huguette, comme Vanessa et les autres .. reconnaître leur combat et les remercier . Voilà, notre cadeau: volià la cerise sur le gâteau promis.
Nous adresserons à ces FEMMES REUNIONNAISES , ce poème écrit en octobre 2011 dans le Sud sauvage de Notre Ile, quand des insultes remplissaient les pages des journaux , quand les paroles insultantes , méprisantes étaient entendues à la radio, à la télévision.. Pour qui ces insultes ? Pour qui ces mépris ? Vous avez deviné . Bravo . Ce poème a comme titre : A la Femme Kréol Réunionnaise". Un hymne à cette FEMME UNIVERSELLE.
Nous adresserons ce poème à la direction de la rédaction de InfoRéunion pour que soit reconnu le rôle des nos Femmes: soeur, compagne, amie, épouse, voisine, grand'mère et Not momon.
Nous vous prions de croire, Madame Joséphine CADET , à notre dévouement Humain Réunionnais.

Le collectif "Oubli Pa Nou"de Métropole.

Ont contribué à la réflexion et à l'écriture de cette lettre : Mimose, Julianne, Marie Noëlle, Léa, Rose Marie , Alexandre, Serge, Max et Aimé notre porte-parole.

7.Posté par collectif oubli a nou le 16/05/2012 22:42
@collectif....

la prochaine fois fé plus court !!! le fait ou la sot' la mer y donne pas le droit fé un roman.
certes nad vérité
mais trop dinfo tue l'info
oublie pas nou collectif !!!

8.Posté par collectif "oubli pa nou"de la Métropole. le 17/05/2012 05:31
Un constat. Pas d'info maintient le Peuple dans l'ignorance ! VOLTAIRE .
Un autre constat : 5 femmes Réunionnaises ont signé notre texte. 4 hommes Réunionnais ont signé ce texte. Chacune et chacun a le même droit que vous et donc autant de mots que vous. Nous sommes un collectif. Ne l'oubliez pas. Pas une seule personne. Nous pouvons demain chacune et chacun écrire notre commentaire. Vous lirez 9 commentaires . Les commentaires seront plus courts...mais vous prendrez autant de temps qu'aujourd'hui. Le même temps..pas une minute de plus ! Nous avons choisi le travail en commun. Nous avons choisi le collectif à l'individuel, même si nous sommes heureuses et heureux de constater que des interventions individuelles participent à la rélfléxion et au débat. Une invitation: donnez-nous votre participation à élever le débat et à participer à la réflexion. Nos échanges seront plus riches.
Soyez assurée, assuré que ce travail exige de NOUS cette qualité première, cette qualité REUNIONNAISE : LA TOLERANCE. Le travail ENSEMBLE. Ecrire un texte consensuel qui respecte les idées de toutes et de tous...Ce n'est pas chose facile dans ce Monde où règne l'égoïsme . Nous avons choisi ce chemin de l'acceptation de l'autre , de ce travail en commun...Et pour répondre à votre requête " plus court " : un seul signataire aujourd'hui, mais un texte commun.

Pour le collectif Réunionnais "OUBLI PA NOU" en Métropole

Aimé , porte-parole.

9.Posté par TECOME le 17/05/2012 11:55
bien sûr ok pour le collectif c +++
mais la concision apporte plus de force, de clarté, de sens!

Je maintiens trop long vous fait plaisir que pense celui qui le lit?

J'ai exprimé mon ressenti sur la longueur de vos post ou je perds le fil

soyez concis et je vous lirai avec concentration !!!

cordialement zot tout collectif !

10.Posté par J.Claude Barret du MAR le 17/05/2012 14:35
Té Aimé, ou la pa linpresiyon ou soule anou. Lé pa parseke ou la sote la mer dopi Palmiste Rouge, ke ou krwa aou blizé fé anou in litani dosi la Nassimah, la mégère la tiyé l'ARAST, 1200 mère de familles zeté à la ru, 1 mwa grève de la faim, é ou là, èk oute ti lékipe, gran kou de lèche pou ginye sibvansiyon pou minn la bèl vie. O fèt, an France, pa an métropole, sà i yekziste pa. Bin wi, lé vré kan ou na lespri, la servèle la finn kolonizé a mort, i fo pa domann aou tro. Sinon i fo pa ou krwa aou permi baptie zanfan domoune, Vanessa la zamé apèle Dambrevile, pourtan oulé pa tro viyé Aimé, i komanss mélanze lé pédale. Tiyin, bann marmaye an France, ou dwa konète kisa, la parle amwin de ou, mi koné pa akoz, an diré, sans faire de jeux de mot mon dalon Aimé i aime pa ou ...


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit