sak ifé nout jordu ék nout demin

Conseil général : la majorité a bien manœuvré, l'opposition s'est fait avoir


Édito
Samedi 17 Décembre 2011

Cette majorité "arc-en-ciel" n'est sans doute plus aussi soudée et solidaire qu'au mois de mars, mais quand il faut se serrer les coudes pour réduire au silence l'opposition, il n'y a pas à dire, elle sait y faire. Elle l'a encore prouvé hier. Du travail d'orfèvre. Un scénario bien ficelé, des prestations efficaces, et le tout conclu par un vote à main levée. Celle-là, l'opposition ne l'a pas vue venir…


Conseil général : la majorité a bien manœuvré, l'opposition s'est fait avoir
Objectif Réunion a commis un péché d'orgueil, il y a quelques jours lors de sa conférence de presse. L'opposition était tellement sûr de prendre à défaut la majorité de Nassimah Dindar, qu'elle a dévoilé la stratégie. "Ce budget primitif est insincère, car il ne prend pas en compte la provision pour les indemnités des ex-salariés de l'Arast", a déclaré Objectif Réunion en début de séance.

"C'est déjà inscrit au budget, relisez votre document et vous verrez", a répondu Nassimah Dindar. On n'était alors qu'aux motions. Au lieu d'attendre le début de l'examen du budget pour avoir plus d'informations, l'opposition va insister et offrir ainsi à la majorité, l'opportunité qu'elle attendait pour riposter. Et comme nous l'avions écrit il y a quelques jours, c'est Ibrahim Dindar qui a sorti la grosse artillerie.

En franc-tireur, il n'a pas lésiné sur les munitions. Et, il a pris son temps et un malin plaisir pour rétamer l'opposition. C'est lorsque celle-ci a voulu riposter que Nassimah Dindar a déclenché la manœuvre si bien préparée. Main en l'air (à cause du tir groupé d'Ibrahim Dindar), Cyrille Hamilcaro "demande la parole".

La présidente a répondu : "Pierre Vergès a demandé la parole en premier". Pierre Vergès : "Je propose que l'on reporte le débat sur l'Arast, lors de l'examen de ce dossier en commission". L'opposition proteste. Vigoureusement. "Des accusation ont été portées à notre encontre, nous voulons répondre", ont répliqué Cyrille Melchior et Cyrille Hamilcaro.

Sans avoir demandé la parole, Gilbert Annette est alors intervenu, et a soutenu la proposition de Pierre Vergès. Et malgré, le droit de réponse légitime réclamé par d'Objectif Réunion, le report du débat sur l'Arast est voté par la majorité. Dès lors, l'opposition a préféré quitté l'hémicycle. La stratégie de l'équipe Dindar a été efficace. Objectif atteint.

Et l'opposition s'est fait avoir...




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Emidi Lavé-Rité le 18/12/2011 17:24
Rira bien, qui rira en dernier. !!!!!
En 2012,aux législatives et aux prochaines cantonales de 2014 c'est dans le secret de l'isoloir que les Réunionnais sanctionneront ces élus qui ne veulent pas recevoir les ex-employés de l'ARAST, ni les indemniser. créole la touzour di : à force allé à l'eau, calebasse y pète !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit