sak ifé nout jordu ék nout demin

Charte des langues régionales : la promesse non ratifiée !


Dans la presse
Dimanche 24 Mars 2013

Prétextant que le sujet pourrait être délicat sur le plan constitutionnel, le gouvernement a renoncé à mettre la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires dans la liste des réformes de la constitution.


Charte des langues régionales : la promesse non ratifiée !
La même semaine, on a assisté à un détricotage complet des amendements venus de députés de la majorité et de l’opposition concernant les langues régionales à l’école.

Seul un amendement réécrit dans des termes qui nous ramènent plus d’un siècle en arrière a donné satisfaction au ministre de l’Éducation. Mais cet amendement n’apporte rien au texte, ni aux langues concernées.

C’est une semaine mortelle pour les promesses présidentielles. La ratification de la Charte faisait partie des engagements de François Hollande.

Le même président de la République s’était engagé à donner un statut clair et stable aux langues régionales.

N’y avait-il pas, dans un débat sur un sujet aussi central que l’éducation une occasion unique de faire progresser les droits des langues ?

Pourquoi les promesses faites au nom du candidat Hollande le 31 mars dernier ont-elles été abandonnées ? Ce jour-là des dizaines de milliers de personnes défilaient dans les rues de Toulouse et d’autres grandes villes en faveur des langues régionales...

Derrière ce renoncement se profile une idéologie archaïque et contraire aux principes républicains. La République c’est la diversité reconnue des citoyens, l’égalité des langues, non la volonté d’uniformiser les comportements et d’’écraser les cultures.

Le gouvernement de gauche vient en une semaine de montrer qu’il ne faisait que poursuivre en ce domaine la politique que nous avons connue lors du quinquennat précédent.

Que l’on ne nous refasse pas le coup des priorités en temps de crise : c’est le même refrain depuis des années et ceux qui, bénévoles, associatifs, professionnels ou simples citoyens, défendent la diversité linguistique vivent les difficultés au quotidien.

Nous lancerons dans les jours qui viennent des initiatives afin que les promesses soient tenues et nous soutiendrons ce que les mouvements culturels jugeront bon de faire en ce domaine.

Source

RPS



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par jean-Claude OTTO-BRUC le 24/03/2013 10:10
Bien vu, oui vous vous rendez compte enfin que les programmes de l'UMP et du PS sont identiques... ouf, vous ouvrez les yeux, il était temps! quand MARINE LE PEN vous disait qu'il n'existe qu'un parti unique aux commandes depuis 40 ans: l'UMPS. Normal, tous ces politiques sortent des mêmes loges, et ont construit leur projet mondialiste pour favoriser leurs propres intérets . Si vous lisez les grands magazines nationaux vous verrez que tous ont dénoncé récemment le scandale de la main-mise des franc-maçons sur le monde politique en France (Le Figaro, Le Point, Marianne, L'Express,...), mais je vous conseille aussi de lire: "Les frères invisibles" par Gislaine OTTENHEIMER édité par ALBIN michel, cette fois vos yeux seront vraiment grand-ouverts .
Bon week-end à tous. Jean-Claude

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?