sak ifé nout jordu ék nout demin

Ça va bouger au Centre après les Sénatoriales


Édito
Jeudi 11 Août 2011

Le Centre sera sans conteste le principal arbitre des prochaines Sénatoriales. Et cela Paul Vergès l'a compris. Cela explique la présence de Michel Dennemont sur sa liste. Jean-Paul Virapoullé lui, a replacé l'axe de son action politique au Centre, alors que Michel Fontaine a choisi de jouer la carte de Sandra Sinimalé.


Ça va bouger au Centre après les Sénatoriales
Le Centre (ou les Centres) ne peut pas ne pas avoir une identité. Car, elle est aujourd'hui la force politique la mieux représentée à La Réunion. Et par des politiques reconnu(e)s : Nassimah Dindar, Stéphane Fouassin, Bruno Mamindy-Pajany, Michel Lagourgue, Bachil Valy, Thierry Robert, Michel Dennemont, Anne-Marie Payet, Cyrille Hamilcaro, Ibrahim Dindar, Gino Ponin-Ballom, André Thien-Ah-Koon, Joseph Sinimalé, Sandra Sinimalé, Jacqueline Silotia…

D'autres politiques souhaitent se positionner au Centre, c'est le cas entre autres de Serge Camatchy (Emergence Réunion), Jean-Jacques Morel (ex-UMP), deux conseillers municipaux de Sainte-Marie (ex-majorité municipale) Michel Briet et Jean Cerneaux)… Ce sont souvent des déçus de la Droite traditionnelle.

Il y a ceux qui ne veulent plus "de la politique suicidaire de certains chefs de file, de la division,.. et surtout de la politique anti-sociale du gouvernement", sans doute encore plus "mortelle lors des échéances électorales". Il y aussi ceux qui cherchent une autre façon de faire de la politique, de travailler au delà des clivages politiques et de sortir des dogmatismes contraignants et totalement dépassés".

"La désaffection des isoloirs le jour de scrutin, a sans doute plusieurs causes. L'image tellement négative de l'homme politique, explique en grande partie le désintérêt de la population pour la vie politique". Ainsi, la crise de foi, la crise économique et la crise politique ont fait du Centre une valeur refuge pour les politiques qu'ils soient de Gauche ou de Droite, que ce soit à La Réunion et en métropole.

Nicolas Sarkozy, Martine Aubry, Jean-Louis Borloo et François Bayrou le savent depuis longtemps. Les Cantonales à La Réunion ont confirmé cette tendance. Les "Modéré" pèsent autant que le PCR et le PS au Conseil général. Aux Sénatoriales, c'est plus de 80 grands électeurs que se disputent Paul Vergès, Jean-Paul Virapoullé, Michel Fontaine et Michel Vergoz.

Et c'est sans doute pour cette raison que les différents mouvements centristes vont mieux se structurer et se renforcer, et ce après les Sénatoriales. Il s'agit d'une part d'identifier ses partenaires et ses concurrents, il s'agit aussi d'autre part de partir au plus tôt à la bataille des Législatives 2012, bien organisé.

Nassimah Dindar est sans conteste la mieux placée aujourd'hui pour prendre la tête du plus probant groupe centriste. Le Conseil général est un outil "fédérateur" et déterminant. La présidente du Département bénéficie également de soutien de poids. Stéphane Fouassin, président du Nouveau centre peut compter lui, sur la Région Réunion et Didier Robert (La Réunion en confiance).

Pour Thierry Robert et Michel Dennemont au Modem, tout dépendra du score que fera François Bayrou aux Présidentielles 2012 et de la représentation du Modem à l'Assemblée nationale à l'issue des Législatives 2012.

Pour l'heure, la balle reste au Centre...




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par MCB le 12/08/2011 19:21
Ca a déjà bougé hier soir sous le centre du Piton des Neiges. Un signe du destin. Faut replacer l'axe de l'action politik bien au centre. Y a pas à dire!

2.Posté par Certains ne sont pas au centre le 13/08/2011 16:28
Bien vu concernant l'orientation du centre à la réunion. Néanmoins, certains ne sont plus au centre ni à droite dans les personnalités que vous citez. Ils sont à gauche et bien ancrés c'est le cas des dindars et gino à saint-denis qui appartiennent à la majorité de saint-denis c'est dire à gauche.
.

3.Posté par LILI le 13/08/2011 20:07
Aujourd'hui, il faut que les politiciens se reconcentrent sur la grande détresse que rencontre les Réunionnais au quotidien et remettre l'humain au centre de nos priorités. Etre centriste, de droite ou de gauche, la REUNION a besoin de retrouver des Hommes ou des Femmes capables de défendre les intérêts des notre île et tirer vers le Haut cette jeunesse qui a tant besoin de soutien et d'aide.

4.Posté par Personne le 14/08/2011 06:55
Belle reprise LILI ; mais voyez-vous il faut pour cela il faut beaucoup d'abnégation et de constance politique , tant dans ses convictions que dans ses postures...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit