"C'est à Victoria et à M. Lagourgue de décider qui des deux, sera tête de liste !"


Édito
Jeudi 3 Octobre 2013

Ces propos rapportés sont attribués à Ibrahim Dindar. Mardi soir au siège de la Droite sociale à Saint-Denis, le vice-président avait dit juste avant : "Si le contexte n'est optimal, Nassimah Dindar ne sera pas tête de liste à Saint-Denis". René-Paul Victoria et Michel Lagourgue ont alors demandé au couple Dindar d'acter cette position, et ce pour entamer des discussions officielles, et définir le haut de la liste d'union de la Droite. Les Dindar n'ont pas donné suite…


"C'est à Victoria et à M. Lagourgue de décider qui des deux, sera tête de liste !"
C'est une certitude. Nassimah Dindar sait déjà si elle sera ou non tête de liste d'union de la Droite à Saint-Denis. "Je serai tête de liste, si et seulement si, il y a une liste d'union". La liste d'union, si elle se confirme, reposera sur deux personnes : René-Paul Victoria et Michel Lagourgue. Les deux hommes qui poursuivent leur travail de terrain, pensent pouvoir s'entendre sur un projet et sur une liste commune.

Toutefois, ce n'est pas encore gagné. D'une part, Nassimah Dindar, légitimé par le sondage, n'a pas encore confirmé, de manière officielle, sa décision. D'autre part, il y a entre le candidat UMP et celui investi par l'UDI, une vraie compétition sur le terrain. Il s'agit de prendre le plus de "volume" pour négocier au plus haut le moment venu. Ce moment viendra-t-il ? Les propos tenus mardi soir par Ibrahim Dindar le laisse penser : "S'il n'y a pas d'union de la Droite Nassimah Dindar ne sera pas tête de liste".

Le suspense reste donc entier à Droite et au Centre droit à Saint-Denis. Et, le sondage tant attendu, s'il a affirmé ou confirmé des positions sur l'échiquier politique dionysien, n'a permis de dégager une tête de liste incontestée et incontestable. La pérennisation de cette situation confuse au sein de la Droite et du Centre droit, commence à poser le problème de la crédibilité de ces deux camps politiques. Ces épisodes à répétition commencent sérieusement à agacer l'électorat de Droite et centriste...