sak ifé nout jordu ék nout demin

Alerte au feu : les entrepreneurs Réunionnais sonnent  l'alarme "incendie !"


Économie
Mardi 15 Octobre 2013

"Chers adhérents, Nous vous invitons à participer à une opération exceptionnelle de sensibilisation à la situation critique de l'économie et de l'emploi à la Réunion. La destruction d'emplois à la Réunion continue inexorablement depuis 3 ans. Si rien n'est fait de façon urgente, la Réunion connaîtra un désastre économique et humain aux conséquences sans précédent".


Alerte au feu : les entrepreneurs Réunionnais sonnent  l'alarme "incendie !"
"C'est pourquoi, le 16 octobre, dans la matinée, à l'heure de votre choix, mais idéalement à 12h30, nous vous invitons à déclencher un exercice "incendie" dans vos entreprises pour alerter vos salariés sur l’extrême gravité de la situation. Les commerçants, artisans, professions libérales et tous sympathisants pourront s’associer à cette action au travers de rassemblements organisés devant les Mairies, à 12 heures 30.

Avec cette action symbolique nous souhaitons sensibiliser l’ensemble des réunionnais, des pouvoirs publics, des collectivités, sur la situation de nos entreprises.

"Nous faisons retentir nos alarmes, parce qu'il y a le feu dans l'économie réunionnaise !"

En effet, déjà fragilisé par nos handicaps structurels et alors le chômage dépasse les 30%, à la Réunion (il avoisine les 10% en métropole), notre territoire est très lourdement pénalisé par :

- Une instabilité fiscale et sociale permanente,
- Une augmentation continue de la fiscalité,
- Une aggravation des charges pesant sur les entreprises,
- Un accroissement permanent de la complexité administrative qui étouffe toutes initiatives entrepreneuriales,
- Une absence systématique de concertation et de non prise en compte des spécificités du territoire réunionnais.

Le recentrage annoncé des exonérations de charge est caractéristique de cet état d'esprit démissionnaire de nos élus. Ces augmentations de charge ne s'accompagnent d'aucune reprise de l’activité à la Réunion, mais témoigne davantage d’un recul important des investissements publics.

Dans le même temps, la diminution des marges des entreprises depuis plusieurs années réduit nombre d'entre elles à une agonie certaine, à un moment où elles auraient au contraire un besoin vital de compétitivité.

Nos différentes demandes au plus haut niveau de l'Etat sont à l’heure actuelle demeurées lettres mortes.

Nous avons l’horrible sentiment de ne pas être écoutés, encore moins d’être entendus.

C'est pourquoi, en concertation avec toutes les organisations ou associations qui souhaiteront rejoindre cette initiative, nous appelons les acteurs économiques réunionnais à sonner l’alarme incendie, tous ensemble.

Nous inviterons les médias à relayer l'information, seul moyen légitime de capter l'attention de nos interlocuteurs politiques qui n'ont toujours pas compris que la colère gronde, que le chaos menace, que nos entreprises sont réellement en danger.

Vous aussi, n'hésitez pas à contacter le moment venu vos relais médiatiques.

Le 16 octobre au matin, décrétons la mobilisation générale avant que la maison ne brule complètement !"

La Réunion économique



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par TEGO le 15/10/2013 09:18
PATEL arrête tes inepties , la grande distribution est pleine à craquer en semaine , les dimanches et les jours fériés . En allant faire leur course , les réunionnais sortent avec un caddie plein !
Ki la di na la crise à la REUNION !

2.Posté par TEKI ? le 15/10/2013 09:50
TEGO, t'es .... ou tu ne sais pas lire ? Chômage, baisse de l'activité, liquidation des entreprises, des données confirmées par l'INSEE. Et monsieur qui concurrence l'INSEE en s'appuyant sur ces flÂNERIES aux abords ou dans les grandes surfaces... pitoyable ! Mais au fait , Daniel T., t'es qui ?

3.Posté par TEGO vs TEKI le 15/10/2013 14:15
TEGO ne te permet pas à ce mode de vulgarité sur ce site numérique avec ces mots suivants : " t'es ... ou tu ne sais pas lire ? "
Faire l'intéressant derrière TEKI , ça donne l'impression d'être quelqu'un sur un clavier
TEGO respecte les internautes sans dire des mots de cagnars , vu !
TEKI prend un dictionnaire français , apprend à lire les information entre les lignes au lieu d'écrire comme un coller / copier , vu

4.Posté par TEKI ? le 15/10/2013 23:22
Mr D.... T..... alias TEGO, vous êtes mal placé pour parler de vulgarité. Vous jouez à l'intellectuel qui distribue des bons points à ceux qui tentent de changer les choses. Vous me faîtes penser aux deux petits vieux du Muppet Show qui vident leur bile sur tout ce qu'ils voient...

5.Posté par TEGO vs TEKI le 16/10/2013 04:28
Facile quand tu te tentes de masturber sur un clavier en te faisant passer pour un ... de service en te cachant avec TEKI et en gerbant par de vague comparatif .
Bref on en voit que ce genre de type ts les matins touché par un ego éclaté en plein vole !
Rends toi un service , aides toi à te faire oublier ...
A bon entendeur ...

6.Posté par TEKI ? le 16/10/2013 23:03
Daniel TEGO, ça veut dire quoi en français "tu te tentes de..." ? ..., ce n'est pas un mot de cagnars ? Ça veut dire quoi en français "on en voit que ce genre" ... "En plein vole"... c'est vol ou vole ? Faut pas t'énerver TEGO, reste cool... et fais des efforts en grammaire et en orthographe s'il te plaît !

7.Posté par TEGO vs TEKI le 17/10/2013 04:53
Ton " s'il te plaît " , tu le mets où je pense !
TEGO n' a pas besoin de correcteur , ni de donneur de leçon à 1 Franc CFA
La bêtise humaine n'est pas achetable , par contre TEKI , seul le prouve à 100% , le diplômé de La bêtise humaine .
TEKI amuse TEGO comme un jouet qu'on finit par se lasser en mettant de côté tellement ça devient inutile
" Faut pas t'énerver TEGO, reste cool... " dixit TEKI , TEGO se marre quand ça vient d'un complet .... TEKI se cachant sur un clavier où ta masturbation est au zénith !

A bon entendeur ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 30 Août 2020 - 09:32 Où sont les boulettes mauriciennes ?

Samedi 30 Novembre 2019 - 14:02 La Réunion gagnera par sa jeunesse