sak ifé nout jordu ék nout demin

​Saint-Paul : Mauvais vaudeville


Politique
Dimanche 15 Février 2015

Si le ridicule tuait, notre classe politique serait bien vite dépeuplée, voire même en voie de disparition.


Comment ne pas (mourir de) rire à ce triste spectacle : cette farce dirait-on d’un candidat  - orphelin -  qui se sent si seul et si impuissant qu’il a besoin d’être pris par la main par son “papa” spirituel et accessoirement premier magistrat de la commune  de Saint-Paul, s’il vous plaît … 

Comme si le courage lui manquait, comme si par un éclair de lucidité, il prenait conscience d’une situation qui le dépasse. Et surtout qu’il ne maîtrise plus. D’ailleurs, l’a-t-il jamais maîtrisée ! Comme si par un éclair de génie, il comprenait subitement l’incongruité de sa démarche, comme s’il savait, sans oser se l’avouer, que le match des Départementales était perdu d’avance…

Comment un vice-président de Région, premier adjoint de la commune de Saint-Paul, président de Tamarun, vice-président du TCO, peut-il manquer autant d’assurance ?
D’autant que dans le même temps, on l’imagine avec plusieurs têtes pour être capable de gérer autant de missions à travers ses mandats.

La situation ne serait pas aussi grotesque si cet aveu de faiblesse déguisé qui ne trompe personne, à part ses auteurs, ne prenait pas en otage des citoyens un peu perdus, eux aussi, dans ce qui ressemble à un mauvais Vaudeville.

Allez hauts les cœurs mon garçon !
Prends ton courage à (quatre) mains et lance-toi dans l’arène. Avec un peu de chance, les électeurs prendront pitié… ou pas.

Retraité à Saint-Paul 

Pierre BUISSON



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par R I P O S T E le 16/02/2015 08:15
Assez bien résumé par M. Pierre BUISSON

2.Posté par Mar Vin "sans permis" le 16/02/2015 09:14
Vous connaissiez l'histoire de Rémi "sans famille" voici l'épopée de Mar Vin "sans permis".

Abandonné par sa voiture Mar Vin erre le long des routes à la recherche d'un nouveau mauvais coup.
Il est abandonné par son permis, et tandis que toute la famille règne sur la ville et se dispute les mandats.
Lui, sur le chemin de la boulangerie, rumine.
Il a tout manigancé pour avoir la main mise sur la Maison, mais voilà qu'au moment du banquet il est "sous" la table.
Tout à coup la lumière se fait dans sa tête embrumée de tentes à louer, de letchis, de 4X4, de gendarmes...
Il va se venger et d'une seule balle il va régler ses comptes.
En cachette il pousse un jeune contre Velo son ennemi, contraignant ainsi le grand Grigris à soutenir le Vel.
En cas de défaite :
Plus de Velo
Plus de Grand Grigris
Fin aussi du petit Noeud qui prétendait le doubler.

Il devient calife !

In bal 3 morts... TRO for le Mar "sans permis"

3.Posté par buisson ardent le 16/02/2015 12:03
les mauvaises langues et elles sont tenaces, racontent que ce bougre a fait irruption sur la scène politique lorsque que Didier lui octroya
100 contrats en 2011 pour faire campagne aux cantonales. Et depuis patron partagé d'une station dans le zoreyland de saint gilles, il essaye de rouler les mécaniques avec en prime les employés de Tamarun. Manifestement la mécanique se grippe because épaules trop étriquées et il est obligé d'appeler le surnommé la coulante à la rescousse. est-ce pour ne pas couler tout seul???, 22 voilà les.....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue