sak ifé nout jordu ék nout demin

​Métamorphose de la chenille en « hôpital papillon » !


Citoyen
Mercredi 15 Juin 2016

C’est ainsi que le Pôle Sanitaire Ouest (PSO), tel une chenille qui se transforme chaque jour, petit à petit, pour devenir en « hôpital papillon » vers fin 2018.


Ainsi, le 7 février 2014 que fût posée la première pierre du Pôle Sanitaire Ouest par Madame Marisol Touraine Ministre de la santé, accompagnée de Madame De-Singly Directrice Générale de l’ARS-OI, de Madame Bello, Députée-maire de Saint-Paul, de ce grand édifice du Pôle Sanitaire Ouest, nommé « hôpital papillon ». Ceci, après moult péripéties et démarches, qui ont duré presqu’une quinzaine d’années.

Mais, il a fallu quand même attendre le 22 septembre 2015 pour voir un commencement des travaux, avec déjà l’arrivée des engins de terrassement, des grues, des conteneurs servant de bureaux déposés sur ce site du Domaine De la Poncetière, entre temps du grand déboisement.

Après neuf mois de travaux, la « chenille » a commencé sa transformation puisque le premier étage du bâtiment est déjà sorti de terre, sur un nid de 27 600 mètres carrées, composé aussi de parking et de plusieurs jardins ombrageux en bordure de l’Etablissement Public de Santé Mentale (EPSMR). Des bâtiments certifiés à la démarche de haute qualité environnementale (HQE) de niveau exceptionnel.

Depuis peu, avec l’arrivée d’un nouveau Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé Océan Indien (ARS-OI), en la personne de Monsieur François MAURY. Avec la mise en place d’une Direction Commune EPSMR/CHGM avec Monsieur Laurent BIEN afin d’un rapprochement des deux hôpitaux publics. C’est ainsi, que tout laisse à penser que le projet « hôpital papillon » de 310 lits, semble bien déterminer à répondre aux besoins de santé, à une offre de soins de qualité et variée pour le territoire Ouest, d’un bassin de 230 000 habitants.

Mais aujourd’hui, des inquiétudes se voient jour, au moment même où nous sommes en pleine phase de rapprochement des deux hôpitaux publics de l’Ouest dans un climat plus ou moins apaisé, survient pour le 1er juillet 2016, le Groupement Hospitalier de Territoire Océan Indien (GHT-OI) avec un regroupement des cinq hôpitaux publics et de l’hôpital de Mayotte, prévu dans la nouvelle Loi de santé. La question est simple y aura-t-il des conséquences pour l’emploi, alors que des créations étaient prévues dans le PSO ?

Malgré tout, soyons positifs au Pôle Sanitaire Ouest (hôpital à la forme d’un papillon), car la « chenille » a hâte de grandir, pour une transformation rapide en un joli « papillon » et de pouvoir s’envoler dès fin 2018. 

C’est ce qu’attend la population des cinq communes de l’Ouest depuis déjà trop longtemps.

Jean Claude Comorassamy.

INFO REUNION



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Juin 2019 - 12:12 Mensonges à la Chambre des Métiers