sak ifé nout jordu ék nout demin

​Lettre ouverte à Narayanin : délocaliser air austral, une piètre idée d’un service public aérien.


Citoyen
Vendredi 18 Novembre 2016

Dans une lettre d’un actionnaire d’air austral, Narayanin se fait la plume d’une critique aisée, en tant qu’actionnaire chez Air Austral. Selon lui, le plan génial serait de délocaliser air austral à Madagascar pour dynamiser la compagnie sur son prochain volet de développement : le low-cost.


Ce cher monsieur estime que le coût d’exploitation de la compagnie de chez nos vieux amis serait moindre. J’ai envie lieu dire, sur le coût des salaires, c’est sans aucun doute. Si je loue la volonté d’offrir un développement à Madagascar par la création d’emploi chez eux grâce à Air Austral je ne peux que poser une question : que fait-on du millier d’emploi réunionnais ?

Rappelons-le une délocalisation implique des conséquences notables toujours au détriment des employés : diminution des coûts salariaux par diminution des salaires ou par une suppression de poste. Mais c’est aussi une perte d’une partie de l’imposition fiscale pour notre territoire au profit d’un autre, etc. Dans un contexte économique que connaît la Réunion depuis des décennies, je trouverai bien dommage que nous mettions un frein en perdant cette compagnie sur notre territoire. Elle a été sauvé, alors continuons de la mettre en l’air

Cet actionnaire à une vision d’air austral tourné vers le capitalisme, celui qui recherchera quoi qu’il arrive la rentabilité puisque la finance est sa seule motivation. Dans une telle pensée qu’importe les conséquences sociales d’une telle volonté. Un homme aussi attaché ne peut concevoir de remettre en cause les emplois locaux, avec un chômage important sur notre île, personne ne peut concevoir cela.

Au fond Monsieur Narayanin, votre volonté de délocaliser concerne le coût du travail, alors pourquoi vouloir partir de chez nous pour aller ailleurs dès lors qu’il faudrait diriger les forces vers une modification législative sur notre territoire et à notre profit. Air Austral permet un véritable service public qu’on ne peut laisser sur un autre territoire que le notre.

Alain HOARAU



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Juin 2019 - 12:12 Mensonges à la Chambre des Métiers