sak ifé nout jordu ék nout demin

​Les fourberies de NKM...


Citoyen
Vendredi 7 Octobre 2016

Nathalie Kosciusko-Morizet (NKM), candidate à la primaire de la droite des fieffés menteurs (LR), déclare souhaiter "un statut plus simple" et "plus protecteur pour le travailleur indépendant". Sans autres explications.


A vrai dire, pour pouvoir ensuite reprendre à son compte, les idées socialisantes et surannées, concernant la liberté sociale, de son futur mentor de 71 ans et se faire, comme Frédéric LEFEBVRE, une petite place au soleil de la République, dans un ministère, mieux vaut rester vague sur le sujet.

Apparemment, après étude de sa déclaration, il s'agirait d'une simplification de l'éternelle "spoliation" des indépendants, par un organisme de sécurité sociale et de retraite "franco-français", de droit privé, comme aujourd'hui, toujours imposé par l'Etat français et reniant catégoriquement ses engagements européens en ce domaine.

Forte de 3% d'intentions de votes, la "candidate-appât", déclare "vouloir défendre ses idées", avant de dire pour qui, elle s'engagera au second tour.

Hélas, au vu de ses problèmes de "communication" avec Sarkozy, point n'est besoin d'être "prophète", pour comprendre qu'elle se ralliera au candidat "islamo-gaucho-centriste", Alain JUPPE, à l'instar de la gauche.

Pour "NKM", comme pour Frédéric LEFEBVRE, le job sera fait.


Tout s'achète en politique, surtout le personnel politique...

Marc LEWIT



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Juin 2019 - 12:12 Mensonges à la Chambre des Métiers