sak ifé nout jordu ék nout demin

​La Région Réunion a porté la voix des Réunionnais pour défendre une meilleure accessibilité et la mobilité en tant que citoyens européens


Politique
Mardi 10 Février 2015

A l'occasion de la 20ième Conférence des Présidents des Régions Ultrapériphériques Fabienne COUAPEL-SAURET, Vice-Présidente a représenté le Président de la Région Didier ROBERT pour défendre deux grands dossiers en particulier :


- l’amélioration de l’accessibilité des Régions ultrapériphériques soit la continuité territoriale
- le soutien exceptionnel à la filière Canne-Sucre-Rhum-Energie confrontée à la fin du régime des quotas prévue en 2017. La Conférence s'est tenue en présence de la nouvelle Commissaire européenne en charge de la politique régionale, Madame Corina CRETU qui rencontrera Didier ROBERT le 25 février prochain à Bruxelles.

La question de l’accessibilité des Régions ultrapériphériques et de la mobilité de leurs citoyens, une priorité partagée par l’ensemble des Présidents des RUP :
Dans la continuité de la déclaration finale adoptée à La Réunion en octobre 2013, la Conférence des Présidents des RUP réunie en Guadeloupe les 5 et 6 février a tenu à rappeler le rôle essentiel de la mobilité et l’importance de l’accessibilité des régions ultrapériphériques pour promouvoir la croissance et l'emploi sur ces territoires.
Dans son intervention, la Vice-Présidente de la Région Réunion a en effet alerté la Commissaire européenne ainsi que la ministre de l’Outre-mer sur les difficultés croissantes que rencontrent les RUP dans le domaine de l’accessibilité :
• DésengagementduFEDERsurlefinancementdesaéroports;
• Mise à l’écart des ports des régions ultrapériphériques du Réseau de transport européen
RTE-T sur lequel se concentrent d’importants financements européens ;
• Réformebrutaledelacontinuitéterritorialeauplannational;
• Risquedesurcoûtenmatièredetransportaérienliéàlamiseenplaced’unetaxecarbone aérienne à partir de 2016 ;

L’ensemble des Présidents des RUP partage le constat que toutes les évolutions réglementaires ne permettent plus aujourd’hui de garantir aux territoires les plus éloignés de l'Union européenne, la prise en considération de leurs besoins spécifiques. Fabienne COUAPEL-SAURET a rappelé que ces obstacles majeurs et supplémentaires jouent en défaveur d'une plus grande égalité des chances.

A cette occasion, la Conférence des Présidents des RUP a marqué toute sa solidarité envers la démarche engagée par la Région Réunion en matière de renforcement de la mobilité des citoyens en rappelant notamment que l’amélioration de l’accessibilité est la clef de la compétitivité de ses territoires :
« La Conférence des Présidents des RUP réitère le caractère prioritaire qu’elle accorde à la réduction du déficit d’accessibilité au travers de l'ensemble des politiques de l'Union européenne, les transports aériens et maritimes, la concurrence, la politique maritime, la politique de cohésion, les TIC, l'environnement et l'énergie. Elle demande une vigilance accrue de la part de toutes les institutions européennes pour rompre avec l'isolement des Régions ultrapériphériques et invite à des actions coordonnées pour tenir compte des fragilités des Régions ultrapériphériques conformément au principe d'égalité des chances et de cohérence territoriale. »

La conférence des Présidents des RUP marque son soutien à la filière Canne-Sucre-Rhum- Energie confrontée à la libéralisation du marché prévue en 2017 :
L’intervention de la Vice-Présidente du Conseil régional a également porté sur les incertitudes majeures et persistantes qui pèsent sur l’avenir de la filière Canne-Sucre-Rhum-Energie confrontée à la fin du régime des quotas sucriers prévue en 2017. Fabienne COUAPEL-SAURET a insisté sur la nécessité de restaurer la confiance des professionnels de la filière en apportant des solutions concrètes pour sécuriser son avenir, préserver les emplois, garantir les revenus et anticiper les évolutions du marché du sucre. Sur la base de cette intervention, la Conférence des Présidents des RUP a procédé à un débat approfondi sur la nécessité de défendre l’avenir des filières traditionnelles des RUP et a convenu d’inscrire dans la déclaration finale cette priorité en demandant aux institutions européennes la mise en place des compensations relatives aux surcoûts de production afin de maintenir la compétitivité de la filière par rapport à la production de l’Europe continentale.

La Déclaration Finale des Présidents des RUP a souscrit aux orientations de La Réunion en demandant en urgence à la Commission européenne, au Conseil et au Parlement européen de définir des mécanismes régulateurs et un soutien financier exceptionnel à la filière Canne-Sucre-Rhum-Energie confrontée à la libéralisation du marché du sucre.

Communication Région Réunion



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue