sak ifé nout jordu ék nout demin

​Houssen Amode : Le summum de la barbarie


Politique
Samedi 27 Juin 2015

Les actes terroristes et criminels perpétrés hier en métropole dans le Département de I'Isère, représentent le summum de la barbarie.


Rien ne peut justifier une atteinte à la vie humaine et comble de I'abomination à l'intégrité corporelle même de la malheureuse victime.

Le Conseil Régional du Culte Musulman condamne fermement de tels actes qui visaient par ailleurs à faire le plus grand nombre de pertes humaines et à nuire à l'unité du pays et à la cohésion nationale.

Nous présentons nos condoléances aux familles affectées par ce drame et nous faisons confiance aux autorités pour qu'elles poursuivent sans relâche les criminels impliqués afin qu'ils soient lourdement condamnés.

Rien de tel ne devrait à nouveau se reproduire.

En ce mois de recueillement et de forte spiritualité pour les musulmans, qui ne peuvent rester insensibles devant la gravité de tels faits, il y aura une pensée et une prière dans nos mosquées, à la mémoire de la victime.

Conseil Régional du Culte Musulman

​Houssen Amode



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Bayoune le 29/06/2015 08:44
Lé vré navé dé viktime, i fo pa fonsé konmsa kamarade, é tonbe dan la version du gouvernement avant de savoir s'il s'agissait d'un règlement barbare manifestement, d'un travailleur avec son patron, ou encore un désordre familial qui aurait pu engendrer une telle révolte assassine. Tansiyon, mi vé pa zistifié lo krime. Mé na tèlman. Tout de suite, le mot attentat ressort sans cesse pou fé pèr bann français et permettre au gouvernement de serrer un peu plus la vis sur la population avec sa loi liberticide sur le renseignement. Rouvre oute ziyé Houssen, tonbe pa dan lo pièze.

2.Posté par Bayoune le 01/07/2015 20:36
Houssen lé impé konm mwin la di aou lote zour, ou la konfondu vitèss èk présipitasiyon pou rante dan la line gouvernman fransé i wa teroris partou. Wla kosa la prèss i di zordi dosi lo fameu attenta. Mi souète aou bon lèktire
http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2015/06/29/saint-quentin-fallavier-hysterie-islamophobe-refoulement-du-919725.html

3.Posté par FRONT NATIONAL - 974 le 02/07/2015 13:36
Bonjour monsieur HOUSSEN, vous faites confiance aux autorités socialistes (que vous avez aidé à prendre les commandes de notre beau pays), c'est votre droit, nous le respectons. NOUS NE FAISONS PAS CONFIANCE A NOS DIRIGEANTS car depuis 40 ans car ils sont les vrais responsables de ces tristes évènements, de ces soldats qui aujourd'hui coupent les têtes des citoyens Français.
Et, puisque vous prenez position dans ces problèmes de société, nous aimerions que vous alliez jusqu'au bout de vos réflexions, surtout concernant l'avenir à la Réunion: comment voyez vous notre quiétude de "vivre ensemble" à la Réunion alors que le fondamentalisme s'installe toujours plus (de plus en plus de tenues religieuses et de burqas en ville) incitant à la provocation ?
Merci pour une réponse.
JCOB

4.Posté par Bayoune le 03/07/2015 08:19
JCOB, épi toute sate i vé i poura lire lé zavantire de son mentor et avoué reconnu, du syé Lepen. Pour lui dire qu'il est mal venur de cet adepte de donner des leçons à Houssen à notre dalon Houssen.
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/132-ans-de-colonisation-recit-des-118125
Même son de cloche d’un autre tortionnaire, Jean-Marie Le Pen : « Je n’ai rien à cacher. J’ai torturé parce qu’il fallait le faire. » Dans la villa des Roses et la villa Susini, Le Pen a torturé avec toutes les méthodes dont il a fait une science exacte. Lors de l’une de ses opérations, il a torturé devant ses enfants, il a égaré son poignard où son nom est écrit. Remuant ciel et terre il ne le retrouva pas et pour cause, il fut caché par le fils de 11 ans du supplicié, quarante ans plus tard le poignard refait surface et est présenté à la justice.
Un petit rappel de l'Histoire pou LotoBrute. Le ti garson la artrouve le pwaniyar.

http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2012/05/02/mohamed-moulay-l-homme-au-poignard-de-le-pen-est-mort_1694213_3382.html
"Mohamed Moulay a perdu son père le 3 mars 1957. Dans la nuit, une patrouille d'une vingtaine de parachutistes conduite, selon les témoins, par un homme grand, fort et blond, que ses hommes appellent "mon lieutenant" et qui se révèlera plus tard être Jean-Marie Le Pen, fait irruption au domicile des Moulay, un petit palais de la Casbah d'Alger. Ahmed Moulay, le père, 42 ans, va être soumis à la "question" sous les yeux de ses six enfants et de sa jeune femme. Supplice de l'eau, torture à l'électricité... Le calvaire va durer plusieurs heures. C'est l'ère de "la torture à domicile" mise en œuvre par l'armée française pendant la "bataille d'Alger". Ahmed Moulay refuse de donner les noms de son réseau du FLN. Il va en mourir." - Sà sé pou domoune i koné kwésa ilé le FN ses origines, vu son age, Lotobrute lé o kouran et il reste un adepte de cet ignoble individu. Comment çà se fait qu’un métèque se permet de faire des remontrances à notre compatriote Houssen. "(que vous avez aidé à prendre les commandes de notre beau pays)" sans doute en parlant de votre France, et toi Lotobrute tu entendrais bien prendre le commande de l'une des dernières colonie dans l'océan Indien, la Réniyon pou fé réyonn MLP en bleu. Nou va vèye au grin que des repris de justice ne puissent s'imposer dans notre pays.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue