Ce qui fait la vie de la cité…
Citoyen

​HOMMAGE AUX « TRAVAYÈRS TABISMAN » DE STELLA

Lundi 26 Juin 2017

Le Président de Région M. Didier Robert savait, qu’en conviant les « travayèrs tabisman » de l’ancienne Usine sucrière de Stella et leur famille, au vernissage de l’exposition « portré Tabisman - Visages de l’usine » vendredi prochain, qu’il allait une fois encore, replonger ces « gramounes », d’abord dans de très bons souvenirs et d’une belle campagne sucrière de 1977 et d’avant, puis du choc très douloureux à l’annonce de la fermeture de l’Usine en 1978.



Mais au-delà, il a dû aussi considérer essentiel, qu’à travers l’exposition photographies de M. Yann-Artus Bertrand qui représente un intérêt culturel riche, de l’importance à mettre en lumière ces ouvriers d’Usine pour les donner une identité visuelle particulière de ce lieu rempli d’histoire. Ceci afin de rendre fidèlement hommage à tous ces femmes et ces hommes, qu’on surnomme les « travayèrs tabisman ».

Je ne vois pas autre chose derrière cette invitation, que d’un bel hommage, plein de sens et d’honneur qu’il cherche à bâtir. Associant à la manifestation, ces « travayèrs tabisman » dont certains malheureusement, nous ont quittés bien trop tôt, mais que leur « portré » culminant fièrement dans l’Usine (peut-être trop rarement) ainsi que les machines et objets y sont exposés, dans une atmosphère qui nous fait ressentir l’âme de ce magnifique Musée.

Eux qui ont été toujours assidus au travail souvent très dur quand les années étaient difficiles, eux qui ont été acteurs et témoins de l’histoire du sucre et de la canne, eux qui ont été tous, à mon sens, de grands bâtisseurs, dont le legs se trouve aujourd’hui encore dans ce Musée de Stella.

A ces nombreux hommes mais aussi des femmes qui ont été des acteurs incontournables de la vie sucrière de Stella, que je tiens ici à travers cet écrit et à cette occasion, de rendre un hommage appuyé à l’œuvre accomplie. Sans oublier, une pensée émue à mon père Gabriel, modèle que je me suis d’ailleurs beaucoup nourri, qui est parti lui aussi bien trop tôt, dont l’empreinte restera pendant encore longtemps et toujours gravée dans ma mémoire.

Aujourd’hui, tout ce que nos souhaitons et que nous demandons à M. le Président de la Région, c’est que ce patrimoine reste toujours aussi vivant que visible dans la mémoire collective. Surtout que les « portré des travayèrs tabisman » ne s’empoussièrent pas au fond de l’indifférence et que cet héritage ne sombre à jamais dans l’oubli. C’est le meilleur hommage et un devoir de mémoire qu’on doit à « Nout ban’ zarboutan tabisman » de l’ancienne Usine sucrière Stella St-Leu. Maintenant, soyez tous les gardiens de cette mémoire !

Jean Claude COMORASSAMY




Les commentaires

1.Posté par camp neuf bois rouge le 28/06/2017 08:34
sans oublier les autres comme """" bois rouge quartier français la mare beau fond ravine creuse grand bois et les autres
ils ne sont pas tomber dans l oublie qui sont devenue des ZONE D ACTIVITÉ
nous enfants et petits enfants de ses TABISMAN ont gardera toujours ses valeurs que ses gens là ont donné le respect des un et des autres avant tous
ONT ÉTAIENT MISÈRE COMME DISAIT CERTAIN MAIS ONT ÉTAIENT HEUREUX

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >





Derniers commentaires