sak ifé nout jordu ék nout demin

​Faire cause commune avec les maires pour défendre les Réunionnais


Politique
Samedi 19 Septembre 2015

Face à l'échec du gouvernement Valls/Hollande, à la casse sociale, aux discriminations, aux promesses non tenues, à la flambée continue du chômage, aux retraits honteux des dispositifs d'aides à la jeunesse, aux plus déshérités, des plus âgés, nous avons investi dans la croissance et compensé une longue série de désengagements. La saine gestion de la collectivité a permit de mieux défendre l'Emploi, le Logement, les Transports, la liberté de voyager, la liberté pour les jeunes de tenter leur chance, à La Réunion bien sûr, mais aussi en métropole, ou encore à l'étranger. Nous avons soutenu de manière volontaire financièrement les communes. Au-delà même des champs de compétences ce sont en effet 380 millions d’euros en 5 ans pour relancer l’activité dans le BTP et cela dans les 24 communes.


Le Gouvernement socialiste a déclaré la guerre aux collectivités

Protéger les Réunionnais, leurs droits et libertés, face à un gouvernement brutal et indifférent aux situations difficiles des Réunionnais, c'est ce que nous faisons à la Région depuis l’arrivée des socialistes en 2012, et c'est le sens, encore, de notre engagement pour ces élections régionales. 

Un scrutin d'autant plus important que le nouveau statut de la région nous permettra de soutenir encore davantage les collectivités qui sont sont au service des Réunionnais, le département et les communes, auxquels le Gouvernement socialiste a déclaré la guerre.

Le gouvernement socialiste et ses représentants locaux sont complices du Gouvernement de Manuel VALLS, un Gouvernement qui s’attaque une fois encore aux plus fragiles.

L'austérité qui nous est imposée, les coupes budgétaires énormes qui la constituent sont lourdes de conséquences sur l’activité économique dans les territoires quand les collectivités locales assurent 70% des investissements publics.

Actuellement, l'Etat doit aux collectivités, pour les seules allocations universelles, le RSA notamment, plus de huit milliards d'euros. Une dette qui ne sera jamais compensée. 

Au total, de 2011 à 2017, la baisse cumulée des dotations de l'Etat pour les collectivités locales et donc directement les Français, peut être chiffrée à 28,1 milliards d'€. Et ce n’est pas fini. D’ici là l’Elysée, Matignon et Bercy prévoient d’alourdir la charge, faute d’être capables de réformer l’Etat. 

La présidence Hollande, c'est 103 créations ou hausses d'impôts depuis mai 2012, soit environ 90 milliards d'euros ponctionnés sur les ménages et les entreprises. 

Je m'associe aux côtés des maires à cette manifestation citoyenne pour alerter les Réunionnais sur les conséquences de la baisse des dotations d’Etat et de la réforme territoriale sur leur vécu quotidien : de la baisse du pouvoir d'achat, à l'augmentation du chômage, sans oublier les restrictions à leur liberté de circulation. L’exigence de révision des montants et du calendrier de cette baisse des dotations est le message essentiel de cette journée nationale d’action. 

C’est un combat que je mènerai aux cotés des maires de droite, comme de tous ceux qui sont engagés pour défendre les Réunionnais, La Réunion.

Didier ROBERT



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue