sak ifé nout jordu ék nout demin

​Emplois aidés, le retour de bâton


Politique
Lundi 20 Octobre 2014

Depuis plus de 20 ans de recours aux emplois aidés à la Réunion, l'obligation de formation n'a pas été respectée, aucun plan d'intégration ni de titularisation des bénéficiaires n'ont été mis en place depuis toutes ces années. La priorité des élus étant d'utiliser cette manne comme soupape sociale et surtout à des fins électoralistes, une voix, un pti contrat.


Une génération entière a été sacrifiée

​Emplois aidés, le retour de bâton
Le pire est qu'une génération entière a été sacrifiée, induit dans une duperie sociale, celle de faire croire à des milliers réunionnais que les emplois aidés étaient la seule solution.
Depuis quelques temps, les maires reçoivent les retours de bâton de leur politique; les bénéficiaires se rebiffent, demandent des comptes et ce qui était au départ une soupape est entrain de devenir une bombe qui ne va pas tarder à exploser. Quid des moyens et du financement, quid de la commission de transparence sur la gestion des emplois aidés, quid de l'intégration et de la formation des bénéficiaires? Si ça continue plus aucun maire ne voudra de ces contrats aidés, sauf si bien sûr ils sont exonérés de charges, d'obligation de former et de titulariser.
Malheureusement la situation sociale de notre département, le nombre de personne en situation de précarité rend le réunionnais dépendant des contrats aidés , CUI, CAE... Il faut bien manger mais tant que nos élus ne mettront pas en place une politique de formation diplômante avec à la clé la possibilité d'accéder à un CDI ou d'être opérationnel sur le marche de l'emploi, la politique des contrats aidés ne servira qu'à maintenir le réunionnais dans une nouvelle forme d'esclavage. Les contrats aidés doivent être un tremplin pour l'emploi durable.

Secrétaire Départemental SDUCLIAS FSU

Christian Picard



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue