sak ifé nout jordu ék nout demin

​DEBOUT DANS LE BUS : SCANDALEUX


Citoyen
Mercredi 4 Novembre 2015

Nous venons d'apprendre que dans les cars jaunes, il serait désormais possible d'accepter des personnes debout alors que les règlements ne le permettaient jusqu'à présent qu'en agglomération.



Que ceux qui ont décidé pour faire davantage de profits et réduire les rotations essayent de rester debout dans un bus plus de 10 minutes, sans chavirer. Je les mets au défit d'y parvenir.
 
Le bus est le moyen de transport que prennent les gens les plus pauvres, les enfants et les vieilles personnes. A l'heure où on ne cède plus sa place aux "vieux et handicapés", notre association s'insurge
contre cette décision qui risque de générer des accidents, d'autant plus qu'il s'agit de personnes fragilisées et souvent handicapées. (comme s'il n' y avait pas déjà assez d'insécurité dans nos bus au détriment de personnes fondamentalement vulnérables !)
 
Le bus est le seul moyen actuel permettant aux personnes âgées de conserver un minimum de contacts sociaux et de ne pas sombrer
entre leurs 4 murs dans la solitude.
 
Les sociétés de cars qui ont signé des contrats avec les communes
se doivent d'assurer un service public, au bénéfice de la population
et non de remplir leurs caisses au détriment de celle-ci
 
Et on prétend mettre en place 2 000 bus-dont nous n'avons d'ailleurs pas encore vu la couleur depuis le début de la mandature..."promesses, promesses"...
 
 Et pourquoi pas un tram-train, qui en fin de compte sera plus stable et donc plus confortable, plus rapide (encombrements) et plus écologique que tous les bus du monde au service exclusif du privé. ? (confirmé par toutes les enquêtes préliminaires faites par des spécialistes CGEA, CODRA, SOFRETU) sur la demande de nos Assemblées)

Association RESPA SEUL



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Bayoune le 07/11/2015 12:25
I fo pa nou youbliye lo papa la désorganisation des transport Cars jaunes. Mi krwa i fo rann à César sate lé a César. C'est le Pierre Vergès lété sarzé la réorganisation de ces transports des pauvres. Non seulement la mise en place de son plan transport a totalement désorganisé le système, mais a augmenté les tarifs. Si avant avec un billet domoune i pouvé sanzé de bus san repéyé, lé pi lo ka zordi. La suppression de presque la moitié des arrêts bus condamne les usagers à marcher à pied pour trouver un arrêt et attendre sous la pluie. En tout cas, il semblerait bien, et c'est ti pierre vice président du Conseil Général et non du Conseil Régional qui a été chargé par la Nassimah de la réorganisation de de ses transport. Depuis toujours la famille Vergès a démontré qu'elle n'a jamais été à coté des pauvres sans défense, leur slogan. Si mi trompe pa la Région èk Didier Robert na rien awar avek sà - comme il se braille sur radio kk, koméraze.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Juin 2019 - 12:12 Mensonges à la Chambre des Métiers