sak ifé nout jordu ék nout demin

​" LA MOITIE D'UN AMI, C'EST LA MOITIE D'UN TRAÎTRE " (Victor HUGO)


Politique
Jeudi 18 Juin 2015

Je constate, sans surprise, que la quasi-totalité des élus municipaux issues de la liste de Monsieur Paulet Payet a rejoint l'équipe municipale menée par Monsieur André Thien Ah Koon :


- Monsieur Rito Morel, ex-directeur de campagne de Paulet Payet, numéro 3 sur sa liste aux municipales 2014, docteur ès "retournement de veste" qui a fait un piteux score sur son propre nom au 1er tour des dernières départementales sur le canton 24, mène cette scandaleuse aventure en s'alliant aujourd'hui avec celui dont il fut autrefois un ancien adjoint, et après avoir apporté son soutien public, plein et entier au 2nd tour des départementales 2015 à Madame Nathalie Bassire contre le binôme de takistes Laurence Mondon - Enaud Rivière ;

- Madame Emmanuelle Hoarau, numéro 2 sur la liste de Paulet Payet aux municipales 2014, binôme titulaire de ce dernier au 1er tour des départementales 2015 sur le canton 25, présente personnellement au meeting de fin de campagne de Madame Nathalie Bassire lors du 2nd tour ;

- Messieurs Marcelin Thélis (ex-pro TAK, ex-pro Céline Lucilly, ex-pro socialistes, ex-pro Didier Robert, ex-pro Paulet Payet, …) et Joël Arthur, respectivement numéros 5 et 7 sur la liste de l'ancien maire aux municipales 2014 complètent cette funeste équipée.
A ces défections, il faut rajouter celle l'an dernier de Madame Anissa Locate, ayant rapidement rejoint TAK en échange d'une prétendue mission sur le centre-ville, et celle cette année de Monsieur Yannis Lebon (suppléant de Paulet Payet aux départementales 2015, ayant appelé à voter TAK au second tour contre la position de son chef politique), respectivement numéros 8 et 9 sur la liste de l'ancien maire aux municipales 2014, mais aussi celle de Mademoiselle Marion Payet, devenue suppléante de Madame Bassire aux départementales 2015 !

Il s'agit en réalité d'une double trahison :

- tout d'abord, une trahison faite aux citoyens opposés au retour de TAK aux affaires, qui leur avaient apporté leurs suffrages pour les représenter pendant tout le mandat ; cette fioriture a été réalisée en contrepartie notamment d'emploi en CDI, alors que plus de 16 000 tamponnais sont au chômage (37% de la population active)…

- ensuite, une trahison envers leur mentor dont ils étaient les principaux lieutenants : pires que Judas ou Brutus qui étaient seuls, ils sont sept nains à avoir courageusement et solidairement tué leur père en politique !

Certes, depuis sa défaite cinglante au premier tour des départementales 2015 (en 4ème position derrière un binôme d'inconnus en politique), l'ancien maire souffrait d'une agonie politique, aujourd'hui abrégée par ceux-là même qui disaient le considérer comme leur chef de file…

A ceux-ci, je leur dis sans concession qu'ils n'ont pas de vision politique à moyen et long terme, puisqu'ils sont définitivement discrédités et qu'au-delà de 2020 leur avenir politique est plus qu'incertain : le peuple n'oubliera pas leur forfaiture !

A celui-là, je lui rappellerai simplement qu'il subit aujourd'hui ce qu'il a lui-même fait à son prédécesseur, Didier Robert qui lui avait pourtant remis le mandat de maire sur un plateau en 2010 : ainsi s'évanouit piteusement sa "grande ambition pour le Tampon" !

Ainsi, en ce jour anniversaire de l'appel du 18 juin du Général de Gaulle, je note qu'il ne subsiste plus pour l'avenir du Tampon :

- qu'une opposition de droite, celle représentée par Madame Nathalie BASSIRE, forte de son score de 46,56% aux départementales 2015, et de plus de 8500 voix sur les deux cantons du Tampon avec l'ensemble de son équipe jeune, volontaire et dévouée ;

- ainsi que l'opposition des Forces de Progrès dont on sait qu'elle continuera à subir de manière cinglante la colère pleinement justifiée des citoyens envers l'actuel gouvernement, et à payer chèrement les décisions iniques de leurs maîtres à Paris, lors des prochaines élections locales et nationales, en particulier au Tampon, ville qui est et reste incontestablement un fief de la Droite depuis 90 ans !

 Bras de Pontho,

Pierre Nicolas POTHIN



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue