sak ifé nout jordu ék nout demin

 Marco Boyer fustige la gestion du maire de la Plaine des Palmistes


Dans la presse
Vendredi 19 Avril 2013

"Il a souvent été question, dans nos lettres à la population palmiplainoise, des dysfonctionnements, dans la Commune, qui pourrissent la vie locale et rendent le malaise ambiant chaque jour plus insupportable. De plus en plus les mécontentements se manifestent et la majorité municipale fait naître contre elle un profond désaccord et une vive désapprobation".


 Marco Boyer fustige la gestion du maire de la Plaine des Palmistes
"Toutes les déclarations d’auto-satisfaction du maire ne parviennent pas à convaincre un nombre grandissant d’Administrés déçus.
 
Les photos d’un bulletin municipal, les portraits sympathiques proposés, le remplissage avec des informations déformées dans des pages colorées ne trompent plus la grande majorité palmiplainoise, désireuse de se guérir des outrances qu’elle subit, des mensonges qu’elle entend, des actions et de la gestion qui favorisent quelques particuliers et négligent les attentes générales.

L’AVRP (Association des volontaires pour le redressement de la Plaine), à son niveau, privée de la page d’information, réservée à l’opposition, continue avec ses moyens, de faire état de la réalité d’une situation locale dépravée et alarmante.
 
Le personnel communal, harcelé, persécuté et sous pression, s’en trouve fragilisé, désorienté… et même désespéré. Les vrais besoins sociaux à destination des jeunes en difficulté ne sont pas pris en compte, le favoritisme politicien conduit au rejet systématique des plus démunis, incapables encore d’assurer leur droit au travail, aux aides publiques, et au soutien de la Collectivité, campée sur ses malveillances et ses parti-pris.
 
Il ne vous sera pas dit,  qu’en réalité, la Chambre Régionale des Comptes, a durement épinglé la gestion aventureuse du maire, et pour rétablir la vérité, nous ne finirons pas d’affirmer,
que notre Commune s’affaiblit financièrement et s’englue dans de sombres perspectives d’avenir.
 
Sans se gêner et malhonnêtement, on ne vous dira pas que les travaux dans les écoles, comme ceux prévus pour le Presbytère, ont été volontairement retardés pour faire croire qu’ils constituent le fond d’actions des élus d’aujourd’hui. Le plagiat (créole i dit copier) est aussi vil que le mensonge et la démarche est indigne.

Pire encore ; on nous gargarise dans le dernier Bulletin Municipal d’un verbiage d’intentions au sujet de l’hypothétique complexe sportif qui a d’abord figuré dans le ‘’Plan d’Actions sur 20 ans’’, initié par Marco Boyer en 1995, et inscrit dans son programme de 2008. Vous pouvez le vérifier ! Ceci n’a jamais été envisagé par ‘’Saint’’ Lambert qui s’approprie mal ce projet aujourd’hui, en cachant bien, autour de lui, que cela n’est jamais venu de sa seule initiative et qu’il n’y avait jamais pensé.
(De plus, c’est du mauvais copié.)
 
Que de mensonges et de désinformations pour une politique basée sur l’incapacité et l’incompétence, sur la médisance et la malveillance, connues de tous !
 
Le mensonge est devenu une affaire d’Etat et ce ne sera pas un ‘’Saint’’ seulement palmiplainois, avec son passé de condamnation qui viendra nous donner des leçons de correction. L’A.V.R.P. est prête à en débattre sur la place publique.
 
Est-ce la Plaine à laquelle la population avait aspiré ? Les tromperies et autres diversions médiatiques peuvent-elles encore faire illusion et satisfaire la Communauté palmiplainoise ?
 
Il n’est plus possible de se laisser abuser plus longtemps !"

Sur son blog



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?