Philippe Naillet (PS) : "Les élus doivent être plus souvent sur le terrain pour expliquer leurs actions"

Dimanche 15 Janvier 2012

Le conseiller municipal socialiste de Saint-Denis maintient le contact sur son secteur des Camélias. "Le terrain est la première base légitime d'un élu. Maintenir et entretenir le contact avec la population, c'est le meilleur environnement pour la confrontation des projets politiques.


Philippe Naillet (PS) : "Les élus doivent être plus souvent sur le terrain pour expliquer leurs actions"
Philippe Naillet, suppléant d'Ericka Bareigts candidate socialiste dans la première circonscription, a besoin d'aller à la rencontre de la population. C'est sa fontaine de jouvence. "Cela apporte de la bonne énergie surtout après de longues heures passées sur les dossiers. Pendant la période de maturation des projets, c'est-à-dire la multiplication des réunions de concertation et de travail, l'élu se coupe du terrain".

"Alors qu'il peut mesurer l'efficacité de son travail, l'aspect pratique et judicieux de ses décisions au contact des gens concernés. Aller à la rencontre des citoyens, c'est également confronté nos projets aux jugements des administrés, voir si nos orientations répondent toujours à leurs attentes, ou s'il est nécessaire de les adapter", explique le conseiller municipal dionysien.

"L'élu doit aussi aller sur le terrain pour expliquer pourquoi il ne peut pas répondre à toutes les demandes des habitants, pourquoi ses moyens sont limités. Je comprends que ce n'est pas simple. Mais, nous devons la vérité à nos concitoyens, leur dire pourquoi, nous avons moins de contrats aidés, leur dire que les politiques ne peuvent pas tout assumer. Rien n'est pire que d'abandonner la population à son sort".

"Nous devons avant tout respecter chaque citoyen", conclut Philippe Naillet, conseiller municipal de Saint-Denis, et suppléant d'Ericka Bareigts dans la première circonscription pour les Législatives de juin.


Philippe Naillet (PS) : "Le Sénat à gauche et après…"    

"Les résultats des Sénatoriales sont connus.Le Sénat a basculé à gauche pour la première fois sous la 5ème République".

"Les élus des des collectivités ont envoyé un message clair à Nicolas Sarkozy : ils ne veulent pas d'une réforme territoriale faite sans concertation dont le seul objet est la diminution du nombre d'élus, ils ont aussi condamner une politique qui gèle les dotations aux Collectivités, après avoir multiplié les cadeaux fiscaux aux plus riches.

A la Réunion, la gauche a doublé sa représentation avec la victoire de Michel Vergoz. L'unité des Socialistes a été payante., n'oublions jamais cette règle simple, quand les Socialistes sont unis, ils gagnent. D'autres élections sont à venir, le maître mot doit être unité.

Le Sénat à gauche c'est de bon augure avant l'élection Présidentielle, mais évitons les pronostics simplistes pour les prochaines échéances électorales. La Gauche et le Parti Socialiste gagneront en Mai 2012,   si nous sommes capables de proposer une politique crédible et durable de transformation Sociale.

Sur notre île, la situation est d'une gravité sans précédent , la jeunesse désespère et la précarité se généralise. La crise ici comme en France commande que le prochain Président de La République rassemble d'abord la Gauche, pour réussir l'indispensable rassemblement des Français.

Pour ma part, j'ai décidé de soutenir François Hollande pour les primaires citoyennes des 9 et 16 octobre, convaincu comme lui, que la priorité doit être notre jeunesse. Une Société, qui tourne le dos à sa jeunesse , est une société qui court à sa perte. Rassemblons nous autour de cette belle cause qui est l'avenir de nos enfants".  


Nouveau commentaire :