Ce qui fait la vie de la cité…
Citoyen

Une journée sous le signe de l’engagement

Samedi 15 Avril 2017

La deuxième et dernière journée des Rencontres de l’Éducation de l’océan Indien a permis aux participants de découvrir dix nouvelles initiatives éducatives originales menées dans notre département. Pour chacune d’entres-elles, la passion, l’enthousiasme et l’engagement était au centre des débats ! Morceaux choisis…
​Rencontres de l’Éducation de l’océan Indien



L’engagement citoyen des jeunes dionysiens

Le Conseil des Jeunes Dionysiens a pour principal objectifs de valoriser la place des jeunes citoyens au sein de la Cité, de leur permettre de devenir force de proposition, d’agir pour leur Ville et d’entretenir un dialogue régulier avec les acteurs publics.
En collaboration avec la Ligue de l’Enseignement, cet atelier qui réunissait un large panel de jeunes citoyens engagés a donc permis de riches échange et des discussion enlevés sur la place des jeunes dans la cité. L’engagement au sein d’une instance de participation permet en effet un apprentissage de la citoyenneté particulièrement efficace. Les jeunes « édiles » du conseil ont ainsi pu présenter le processus de co-construction des projets qu’ils soutiennent et des thèmes prioritaires qu’ils ont choisi de défendre. L’information par exemple avec « Mascadom », le journal d’ados, fait par les ados qui offre un espace d’expression trop rare, selon ses promoteurs, pour la jeunesse de La Réunion.
Des jeunes en service civique, engagés au sein de différentes structures, ont également pu partager leurs expériences toujours riches de sens.

​L’outre-mer, trace de l’histoire nationale

Pourquoi les traces de l’outre-mer sont aussi des incontournables des programmes nationaux d’Histoire ? Que proposer pour que l'esclavage s'inscrive en tant que trace nationale et contribue à une éducation qui unit et libère ?
Guy Fontaine, vice-président du CCEE qui prône pour « une Histoire des Frances » et Pierre Eric Fageol, maître de conférences à l'ESPE, ont captivé l’auditoire de cet atelier de production où sont intervenus, entres autres, Gilles Gauvin, Corinne Masson et Olivier Roux, enseignants, Raoul Lucas et Mario Serviable, chercheurs, étudiants de Master MEEF mais aussi élèves du Collège de Bourbon. 
Ces derniers ont en effet eu l’occasion de présenter leur projet de recherches sur l’esclavage… Son abolition non appliquée à La Réunion en 1794… et celle plus connu, évidemment, de 1848. Mais c’est surtout la révolte d’esclaves à Saint-Leu en 1811 qui a retenu l’attention de nos jeunes chercheurs et c’est sur ce sujet qu’ils ont su enthousiasmer le public ! La preuve que l’histoire peut encore séduire les élèves, pour peu qu’elle leur soit enseignée avec passion.

​Olympe de Gouges, porteuse d’espoir

Marie Gouze, dite Olympe de Gouges, née à Montauban le 7 mai 1748 et morte guillotinée à Paris le 3 novembre 1793. Femme de lettres française, devenue femme politique elle est souvent considérée comme une des pionnières du féminisme français Un personnage souvent méconnue, pourtant, que des élèves des lycées de Belle-Pierre, Leconte de Lisle et Lislet Geoffroy ont chois pour mener une action citoyenne originale.
Nos jeunes artistes ont en effet pu présenter au public des Rencontres de l’Éducation une mise en scène d'Olympe de Gouges écrite par Annie Vergne. Cette création s’inscrit dans une démarche de théâtre citoyen soucieux de s’emparer de questions de société. L’interrogation aborde l’évolution des droits des femmes dans nos démocraties occidentales mais aussi dans des sociétés plus traditionnelles à travers la vie et l’œuvre d’Olympe de Gouges.

Annick Vitry, association CAP Saint-Denis et Sylvie Lesage, chargée de mission Égalité filles-garçons au Rectorat, ont ensuite ouvert les débats. Des échanges animés sur ces questions d’actualité puisque le 15 avril, le collectif pour l'élimination des violences intrafamiliales organisait, avec plusieurs associations partenaires, une marche à Saint-Denis pour dénoncer le manque d'aides dont bénéficient ces associations, malgré la tenue d'Etats généraux en novembre dernier. Quand l’éducation rejoint les grands sujets de société…

Mickaël MAILLOT




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 24 Mai 2017 - 12:12 Les agriculteurs sont dans la ville

Jeudi 11 Mai 2017 - 20:01 ​Communiqué de Jean-Louis LAGOURGUE

Samedi 13 Mai 2017 - 09:47 BAYOUN : in konbatan pou la libérté