Ce qui fait la vie de la cité…
Billet

Un front populaire pour aider mme Bello à partir

Samedi 5 Octobre 2013

L'équipe municipale municipale saint-pauloise se rapproche inexorablement de la sortie. Dans quelques mois les membres de cette équipe seront libérés. En face et pour reprendre en main les affaires de la commune, un front populaire se met en place doucement mais sûrement.



Un front populaire pour aider mme Bello à partir
Joseph Sinimalé a décidé de les aider à partir…
Une nouvelle pièce vient de se rajouter au puzzle que Joseph Sinimalé s'est attaché à réussir.
 
Ce n'est pas une œuvre facile et la réussite n'en sera que plus méritoire. Si Joseph réussi ce pari fou de reprendre la mairie de Saint-Paul, c'est bien parce qu'il aura réussi le changement de l'imaginaire de ses concitoyens.
 
L'imaginaire du saint-paulois et du réunionnais de manière générale a été conditionné depuis bon nombre d'années pour amener mme Bello au pouvoir, par l'image que l'on pouvait avoir d'elle. Le travail d'un parti politique, avec une planification bien organisée est donc payante.
 
Aussi le rouleau compresseur qui pousse mme Bello vers le pouvoir semble impossible à dévier, comme cela se passe dans les pays où les techniques du communisme sont appliquées pour tenir et garder le pouvoir…
 
Quelle est donc la recette ou l'invention de Joseph Sinimalé pour tenter de renverser cet ordre des choses ?
 
L'arrivée de mme Bello et son équipage à la tête de la commune a laissé beaucoup de rêves sur le bord des chemins pas toujours "galizé". Et les laisser pour compte sur le bord du chemin, qui ont compris la manœuvre, ne se font pas prier pour expliquer ce qui passe réellement. Et là a commencé à s'installer le doute. 
 
Joseph Sinimalé fait un premier test grandeur réelle et rafle au nez et à la barbe de mme Bello la circonscription de la Saline avec brio… Il s'installe au Conseil départemental où les Conseillers des autres circonscriptions de Saint-Paul le snobent, voyant là un loup qui s'installe dans la bergerie.
 
Les animations gratuites en direction des publics qui ont du mal à survivre, comme le théâtre de marionnettes importé et distribué à Mafate restera sans nul doute un cas d'école. Comme les agitations de Sidelec en direction des Mafatais et les déclassements du PLU qui avantagent certains gros propriétaires sans contre partie pour la commune commencent à faire réfléchir sans l'autorisation des médias complices. 
 
Joseph Sinimalé se construit une équipe qui commence à avoir de "la gueule"… Et surtout on comprend qu'il n'y a ni place, ni raison d'essayer de monter une autre liste pour les municipales…
 
Aussi, Yolland Velleyen rejoint, lui aussi le TSB…

Anri




Les commentaires

1.Posté par Bayoune le 05/10/2013 15:46
Koman zot i wa réniyoné, Mme Bello i rale pa in kasserole la taye deriyère èl, koté èl la kaze prizon lé vide. sinimalé i pa dire la minm soz, lé domaz ka sake fwa i sar rode in ropri de zustiss pou fé de lu in nouvo komandèr. Konm si ke dann Tout sinpol lavé pwin in ote boug kin résapé de zustiss. Kèl onte pou sate i sar suive ali...

2.Posté par Fifine le 05/10/2013 19:26
concernant le ralliement de Yoland Velleyen,je suis comme Saint-Thomas je veux voir et entendre pour croire,il y a trop de personnes qui parlent en son nom et qui pensent que celui -ci ne peux prendre sa décision ,donc ils veulent mettre la pression pour qu'il rejoigne Sini.Les électeurs veulent du propre et j'espère qu'il prendra la bonne solution,et même si je le connais qu'à travers les médias je lui souhaite bonne chance dans son parcours final.Il porte des convictions qui sont les miennes,c'est à dire le respect dans son engagement pour que la politique redevienne plus saine. Vous m"aurez compris.

3.Posté par BEGUE anise le 05/10/2013 22:11
La recette de SINI c'est distribution de pile plate, de bouf, de bus aux plus désoeuvrés. Cela a toujours été sa tactique.
Un boug comme ça qui traine de nombreuses affaires dérrière lui, condamné à plusieurs reprises, comment certaines personnes vont oser voter pour lui. St paul y sava retombe dans le chaos des années 90, l'ére de sini et toutes les autres de droites.
Laisse BELLO continue son travail, un ville y refait pas su un mandat. Pendant plus de 30ans nous la dormi, laisse à nous apprécié ce réveil là.
Pendant 30 ans la donne l'argent pour faire études sur projet que la jamais sorti de terre et aujourd'hui y dit Bello la pique projet BENARD ou SINI, pouqoué zot la pas fait quand zot lété au pouvoir.
Allez continué roupiller

4.Posté par patate le 05/10/2013 22:37
Une caricature de populisme, sans autre projet que gagner et garder le pouvoir, l'homme qui promet tout et n'importe quoi à tout le monde, c'est à ce personnage qu'on va remettre les clés de st paul parce qu'il a promis à Robert son soutien pour les régionales ? le droite n'a pas pu trouver quelqu'un de plus solide, de plus crédible, de plus responsable ? Si M.Sinimalé est vraiment le seul candidat, il n'y aura pas d'autre choix que de reconduire Bello, car un maire c'est celui qui nous représente, et il doit être à la hauteur.

5.Posté par obligey le 05/10/2013 22:47
@Bayoune
elle i connait pas la case prison certes ! mais son DGS oui !
ce dernier i tarde pas râle à elle dan'trou !
ça ne saurait tarder avec la chasse aux "sorcières" qu'elle mène et les risques psycho sociaux qu'elle fait subir à ses employés. Son DGS est aussi de la partie !
au secours !

6.Posté par django le 06/10/2013 14:55
Bravo Anri, belle analyse.
Etant saint paulois et ayant voter pour Mme Bello, je me trouve trahie car le changement attendue n'a pas été au RDV. Pire encore, connaissant bien les employés municipaux, on sent qu'il y a un mal être au travail (pression, mise au placard, dénigrement). De plus, Mme Bello a un double visage, souriante devant la presse et une fois le rideau baissé c tout autre chose. Bref un vrai système communiste. Vive 2014, pour une libération de saint paul.
Pour les détracteurs, avant de grimper au pieds de cocos il faut vérifier qu'il n'y a pas de trou dans sa culotte.

7.Posté par Bayoune le 06/10/2013 16:51
Son DGS a sans doute été piégé par noute Tipiyèr nsiyonal. Ou la antandu parlé landigman la Riv des Galets, non lo Tipiyèr té pa koupab, sé la zustiss té makro. Solman li la parti maron dann biro son papa o SIVOMR. Et avec la complicité du pouvoir qu'il servait, il a même pu se présenter aux élections européennes sur la liste de son papa. Fils a papa donc, pa konm lo DGS, dont le papa la été exilé à Ste Rose pou pa fé baraze pou lot garson" la zenèss robèl" dann lo ronm. Obligey, an diré ou lé dann oute bèr konte Belo, bé di amwin koman se fait-il ke Tipiyèr té arété somin La Plaine laté romi an liberté in kar dère aprè alor ke toute la poliss té rode ali - et la police l'a libéré?

8.Posté par clash le 06/10/2013 20:56
Anri, ne vous lancez pas dans la voyance, vous auriez tord à plus d'un titre

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 3 Avril 2014 - 07:12 Saint-Paul : Bye bye Huguette

Mardi 18 Février 2014 - 05:47 L'Arast : Les trois brigands






Derniers commentaires
Le journal d'information 100%politique de La Réunion - gratuit, interactif, info 974