Ce qui fait la vie de la cité…
Édito

Scission au PCR/Alliance : le tandem Huguette Bello/Eric Fruteau prend - enfin - corps au Conseil général

Samedi 30 Juin 2012

Au mois de février 2011, lors de campagne électorale des Cantonales, Huguette Bello, députée-maire de Saint-Paul affichait son opposition à l'axe PCR/PS/groupe de Nassimah Dindar, voulu par Paul Vergès. Seize mois plus tard, la rupture entre Paul Vergès et Nassimah Dindar est consommée, et Huguette Bello constitue avec Eric Fruteau, un nouveau groupe dans la majorité départementale. Paradoxe.



Scission au PCR/Alliance : le tandem Huguette Bello/Eric Fruteau prend - enfin - corps au Conseil général
Ce que la presse annonçait depuis plusieurs mois déjà, s'est concrétisé de manière officielle hier dans l'hémicycle du palais de La Source. Le groupe PCR Alliance s'est scindé en deux. D'un côté, il y a désormais le PCR/Alliance (3 élus) avec Roland Robert (La Possession), premier vice-président, Pierre Vergès (Le Port) quatrième vice-président et Henri Hippolyte (Le Port). C'est le PCR "canal Historique".

De l'autre, il y a désormais le groupe "Avancées sociales et développement" (8 conseillers généraux) : Michèle Caniguy, Eric Fruteau, Robert Nativel (Saint-André), Pascaline Chéreau-Nemazine, Jean-Claude Melin, Gérald Incana, (Saint-Paul), Daniel Alamélou (Sainte-Suzanne) et Roland Ramakistin (Trois-Bassins). Le rapport huit élus contre trois en faveur du tandem Huguette Bello/Eric Fruteau, marginalise un peu plus le PCR "canal historique" et Paul Vergès.

C'est aussi "la suite logique des Législatives" comme l'a fait remarquer Jean-Claude Melin. Et c'est également l'entrée officielle du mouvement "Pour La Réunion" de Huguette Bello dans la majorité départementale de Nassimah Dindar, alors que Paul Vergès espérait pouvoir s'appuyer sur "ses" conseillers généraux pour embêter la présidente du Conseil général qui a osé prendre ses distances avec l'emblématique chef du PCR.

"Nous ne voulons pas être le bras armé de qui que ce soit. La stratégie voulue par le PCR, ne nous permettait plus de travailler de manière efficace et dans la sérénité. Nous n'avons pas été élus pour prendre part à des règlements de compte. Les électeurs nous ont donné mandat pour proposer des projets, pour voter des mesures qui vont les aider dans leur quotidien et améliorer leur cadre de vie. C'est à eux que nous rendrons des comptes à la fin de la mandature".

Rédaction INFOREUNION




Les commentaires

1.Posté par Bayoune le 01/07/2012 15:37
Les choses sérieuses semblent commencer, il est évident que ces craquements dans le labyrinthe Pcr, ne changent rien à la donne. Ces ex-pcr, formés à la même acurie ne sont pas encore prêts à se remettre en cause , ainsi que le système colonial qui les engraisse au détriment de la population. On ne les a pas beaucoup vu dans le drame connu des ex-employées de l'ARAST. Ils étaient bien de connivence dans la dissolution de cet organisme employant plus de 1200 personnes, des mères de familles jetées à la rue sur le béton et la pelouse du Conseil général, mwin la pa vu azot. An diré, zot la parti kasiète deriyèr lo do Nassimah. En fait vous êtes des clowns, vous jouez une partition pour vous remplir les poches, sinon comment expliquer les cumuls de mandat d'un petit Fruteau et des autres élus – Combiyin sà i fé azot par mwa - de droite ou de gauche, ce sont tous des requins vendus pour gérer un système tandis que la population, les travailleurs-chômeurs et la jeunesse trinquent et vivent toutes les difficultés de la vie . Quand ce ne sont pas les mêmes élus qui invitent nos enfants à s’expatrier, tandis qu’eux, les leurs sont planqués, qui à la CIREST, qui au SIDIS, ou dan d’autres SEM - kosa ou di Mr Nativel de St andré ? lé vré, lé pa vré ?

So bann zélu, i wa lo bato i sar koulé, zot i komanss abandoné, ousa zot lété, kan lé Verzès, Hoarau la totoss Baptiste Ponama, Serge Sinamalé, Alexis Pota, Gervais Barret, léon Félicité etc… na dote mé la lis sar tro long. Zordi, zot i yabandone lo kapitinn, mé zot responsabilité lé angazé. Kosa zot l di kan la mète Catherine Gaud UMP o Konsèy Régional, Camille Sudre, kan la fé lalianss èl la kongaye, lan la apèle vote pou Legros, Virapoullé , Chirac , kan la anbrass J louis Debré, zot la ferme la gèl , épi zordi zot i yaminn, zot i vé asève lo kapitinn pou pran la plass. « Camarades », il ne faut pas confondre la lutte des classes pour la lutte pour les places…. Sé sa zot i vé fé zordi.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter