Ce qui fait la vie de la cité…
Politique

Paul Vergès : "Le Modem n’est pas dans la majorité présidentielle"

Dimanche 27 Mai 2012

"La majorité présidentielle, composée, à La Réunion, notamment du PS, du PCR et de quelques autres organisations, est considérable. Sur ce plan, très curieusement, le nouveau ministre de l’outre-mer a fait connaître partout que la Guadeloupe avait voté à 77% pour François Hollande. Il a toujours posé les résultats en utilisant seulement les pourcentages mais jamais les chiffres absolus".



Paul Vergès : "Le Modem n’est pas dans la majorité présidentielle"
"Et pour cause : La Réunion a apporté le même pourcentage de voix à François Hollande, mais en chiffres, le nombre de voix apportées par La Réunion est plus important que la somme des voix de Guadeloupe, Martinique et Guyane réunies.

Un simple calcul mathématique montre que si la population réunionnaise, dans son ensemble, ne représente que 1% de la population française, elle représente 10% de la majorité présidentielle.
On ne peut que noter l’extrême discrétion de Victorin Lurel sur ces chiffres, puisqu’il  a « oublié » de donner cette précision !

Curieuse façon pour Victorin Lurel de remercier ses partenaires ultramarins !

Toujours est-il que l’UMP a été battue, et n’est plus qu’un radeau de la méduse.

Autre force politique : le Modem, présidé par François Bayrou. A titre personnel, il a voté pour François Hollande mais a laissé son parti libre de son vote. Ainsi, les voix se sont dispersées entre Hollande et Sarkozy, une partie des militants ou sympathisants ayant choisi l’abstention.

C’est donc tout à fait clair : le Modem s’est positionné en dehors majorité présidentielle. Et il l’a plusieurs fois confirmé.

Or, l’un des objectifs de ces élections législatives très disputées est de conforter la majorité  présidentielle et écarter ceux qui se refusent de se compter dans celle-ci.
C’est un enjeu essentiel pour La Réunion et pour toute la France.

Parmi les candidats qui espèrent être élus aux scrutins des 10 et 17 juin : la Présidente du Conseil général, et Thierry Robert, le maire de Saint-Leu, tous les deux responsables du Modem à La Réunion.

Ce qui est sûr aujourd’hui, c’est que sur les 7 circonscriptions, il n’y aura pas un seul élu de l’UMP, Didier Robert ayant fait le nécessaire pour qu’il n’y en ait pas un seul !

Donc, si l’on veut conforter la majorité présidentielle, il faut écarter ceux qui n’en sont pas, donc, la Présidente du Conseil général et le maire Saint-Leu !

Le groupe Modem a bien confirmé qu’il ne serait pas dans majorité présidentielle, même s’il se refuse de pactiser avec l’UMP.

Pourquoi les deux candidats Modem ne le disent pas dans leurs meetings et interventions ? Et pourquoi leurs  concurrents directs sont-ils aussi discrets qu’eux ? Cela ne peut que renforcer l’idée qu’il y a des discussions « de derrière la cuisine », comme on dit familièrement.

Par honnêteté, les deux candidats Modem devraient dire qu’ils respectent la directive de leur Parti, et que, donc, ils ne sont pas dans majorité présidentielle".

Sur son blog




Les commentaires

1.Posté par Guillaume le 27/05/2012 05:00
ben voila Papa qui fait le job pour ti pierre !!

2.Posté par Personne le 27/05/2012 09:28
Je suis bouleversé !

"Ce qui est sûr aujourd’hui, c’est que sur les 7 circonscriptions, il n’y aura pas un seul élu de l’UMP, Didier Robert ayant fait le nécessaire pour qu’il n’y en ait pas un seul ! "

Alors j'attends des précisions de la part de Didier Robert sur de telles déclarations, qu'en est-il vraiment ?

3.Posté par lotus le 27/05/2012 09:33
Les élections législatives sont l’occasion pour des personnalités politiques d’intriguer, de combiner pour décrocher le mandat dans telle ou telle circonscription. Des accords de désistement, affichées ou dissimulées, pour le second tour ou pour les futures échéances de 2014 deviennent même des monnaies d’échanges dans les négociations. Il est question de fiefs, de chasses gardées.

La politique est ainsi perçue que comme une manière d’obtenir et de garder le pouvoir. Il s’agit bassement de développer des stratégies pour obtenir ou garder le mandat qui permet de se sentir important, de se servir en profitant de quelques privilèges non négligeables et d’en faire profiter ses proches. On s’y accroche, on cumule, on coure après tous les mandats. Hors de question d’encourager l’ambition de ceux qui ont une autre vison du pouvoir, à savoir contribuer à servir la Nation, organiser la gestion des affaires publiques pour servir le développement du territoire.

L’échiquier politique de la Réunion est ainsi composé de trop de personnages incompétents, irresponsables, cumulards, usurpateurs, menteurs et corrompus. Tous les élus ne sont pas forcément ainsi, mais la politique étant une guerre, ce sont souvent ceux qui pratiquent les pires manœuvres qui gagnent…

Seule une loi permettrait de s’engager dans une voie susceptible d’enrayer cette fatalité, une loi qui permettrait une fois pour toute :
- le non cumul des mandats
- l’inéligibilité à vie pour toute personne ayant été reconnue coupable de corruption ou de gestion malhonnête de l’argent public pendant leur mandat électoral,
- la reconnaissance du vote blanc.

Reste à déterminer qui ou quelle organisation sera susceptible de faire aboutir une telle loi et à quelle échéance…

4.Posté par Joseph Hoareau le 27/05/2012 10:49
Une fois de plus le vieux despote entend imposer ses erreurs et son hégémonie népotique. Depuis des décennies il impose à ses serviles serviteurs ses analyses et surtout sa stratégie pour maintenir SA mainmise sur SA Réunion, SON fief, lui le nouveau seigneur de la caste Vergès.

Toujours par souci d'assurer l'avenir de son rejeton, l'éternel planqué par son papa, il attaque le modem, concurrent de Pierre sur St Denis. Ce pauvre Pierre qu'il n'a pas pu asseoir dans une totale sécurité sur la 2è circonscription, en lieu et place d'Huguette Bello, celle qui ne le reconnaît pas comme son maître. Huguette Bello n'a pas la servilité du bien triste Jean Yves Langenier, celui qui a offert son siège de conseiller général du Port au fils de son maître... et qui est déjà prêt à lui remettre fidèle à Paul, la ville du Port !

Malgré ses écrits hypocrites et mensongers, sur la 7è circonscription, Paul et ses apparatchiks du PCR vont en misouk faire élire Thierry Robert, leur allié au conseil général, au détriment de Fabrice Hoareau. Voilà pourquoi Claude Hareau, maire de St Louis, n'est pas allé comme candidat sur la 7è circonscription !!!! Il sait très bien, trop bien que Paul Vergès et sa bande vont faire élire Robert. C'était le piège tendu à Huguette Bello, piège dans lequel le père Claude Haureau, pour ne pas risquer sa mairie en 2014, a préféré envoyé son fils Fabrice, qui va ainsi se sacrifier pour assurer et garantir la place de la famille au sein des apparatchiks du PCR potiche de l'Alliance de Paul Vergès ..... qui évidemment n'est pas immortel !!!

Oui la succession du vieux grand timonier devient de plus ne plus un enjeu au sein du PCR des apparatchiks, comme l'est celui de l'UMP avec la disparition de Sarkozy. Pas plus que l'UMP ne se préoccupe de la France et des Français, le clan servile de la famille Vergès ne se préoccupe de la Réunion, et encore moins des Réunionnaises et Réunionnais, leur "bon" peuple, moutons à tondre, volailles à plumer, au service de leurs pouvoirs et privilèges d'apparatchiks. Que d'années d'imposture pour ce vieux despote qui n'accepte toujours pas que les temps changent et que son rêve de dynastie ne se concrétise pas. Non le mausolée de la MCUR dominant la Grotte des Premiers Français, avec vue sur le Port, son fief, ne verra pas le jour et fifille Françoise ne pourra pas, à partir de son poste de directrice virtuelle, mais bien réellement et généreusement payée depuis 2003, lui succéder à la Réunion....

La dynastie des Vergès sur la Réunion ne passera pas. Ni Pierre, ni Françoise !!!!

5.Posté par J.Claude Barret du MAR le 27/05/2012 16:05
"Par "honnêteté", les deux candidats Modem devraient dire qu’ils respectent la directive de leur Parti, et que, donc, ils ne sont pas dans majorité présidentielle". – Honnêteté, c’est un mot que tu ne devrais jamais prononcer, un tel mot de ta bouche, n’est autre qu’un blasphème pour celui qui a toujours vécu toute sa vie dans « la mansonzerie » konmdi kréol, et tu oses nous parler d’honneteté, un mot que tu sembles ignorer la signification. Honnêteté que tu n’as pa eu vis de certains de tes plus proches camarades, me vient à l’esprit J. Baptiste Ponama, serge Sinamalé qui a été pratiquement jeté dans les geôles coloniales pour sauver ce qu’il croyait être son parti, alors que n’était qu’une officine pour enrichir votre famille. Je n’oublie pas Gervais Barret qui t’accueillait et te recevait comme un prince à Paris ( prince que tu n’étais pas). Honnêteté de ta bouche ressemble à un gros mot. Respectes les électeurs qui doivent avoir le libre choix pour désigner leur député, cesses cette enfumage, tu te discrédites un peu plus chaque jour. La famille Vergès ne semble plus faire recette. En 2007, les électeurs de la 5ème circonscription ont fait valsé ton fiston – qui pensait trouver refuge sur Saint Paul au détriment de la député sortante, « an diré ou la tonbe dosi in zo », et le Ti Pierre ^cour le risque, à défaut d’être député, il sera une fois de plus un dépité, et son papa avec. . Déjà au Port il a dû attendre le 2ème tour pour être conseiller Général. Tout a une fin « camarade », on ne peut pas tromper tout le moune touletan.




6.Posté par Zourite le 28/05/2012 17:32
Au lieu de cracher des âneries, le vieux timonier devrait lire et écouter la presse. Ca nous ferait de l'économie de lecture inutile. Depuis le début, les candidats du Modem ont parlé "d'opposition constructive, pas dans le refus permanent, ni dans l'acceptation systématique"... c'est clair et net non ? Enfin... tous les moyens sont bons pour tenter de faire gagner des voix à son incapable de fils, même devenir sénile !

7.Posté par Axel ZETTOR le 28/05/2012 18:48
Il faut se rappeler que Thierry Robert a été fabriqué par le PCR de Paul Vergès, contre la volonté des communistes de Saint-Leu. En effet les camarades de la Section communiste n'oublieront jamais que le Secrétaire du PCR, Elie Hoareau, leur a imposé la candidature de Thierry Robert.aux municipales de 2008 contre Jean-Luc Poudroux.
Ces grands dirigeants n'ont pas prévu un seul instant que le jeune loup avait des longues dents et qu'il était prêt à affronter même le fils de Claude Hoareau. Ils pensaient le tenir et le manipuler.
Le marteau est devenu entre temps un chewing-gum et la faucille a perdu ses dents. Tel n'est pas le cas de Thierry Robert, fils du PCR de paul, Elis et Claude.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >