Ce qui fait la vie de la cité…
Politique

Parti pirate : "Le revenu de base, une idée (r)évolutionnaire"

Lundi 16 Juillet 2012

Une idée lumineuse : Dans son conte L'homme aux quarante écus de 1768, Voltaire imagine la valeur locative de l'ensemble des arpents du royaume réparti entre tous ses sujets, et tombe sur la somme de quarante écus. Son héros se débrouille tant bien que mal pour vivre avec cette somme : pauvre, certes, mais libre puisqu'affranchi de tout travail.



Parti pirate : "Le revenu de base, une idée (r)évolutionnaire"
Mettre en place un revenu de base
De nombreux systèmes d’aide existent (RSA, allocations familiales, aides au logement, etc...) et chacun demande des procédures administratives lourdes. Nous proposons de remplacer la plupart voire tous ces systèmes par un unique revenu de base : tout citoyen, quel que soit son âge ou sa situation professionnelle, recevra tous les mois une somme, d’un montant identique pour tous, lui permettant de vivre à minima.

Ce revenu sera cumulable avec le travail, ce qui revalorisera les emplois les plus modestes, permettra à ceux qui le souhaitent de se contenter d’emplois à mi­temps et/ou de faire du bénévolat ou de l’art, et donnera une sécurité à tous les citoyens en cas de pressions au travail. Le montant de cette somme reste à déterminer, mais il sera plus élevé que celui du RSA : par exemple autour des deux tiers du SMIC.

Supprimer les allocations chômage au profit du revenu de base
Le revenu de base permettant à chacune et chacun de vivre à minima, le chômage n’est plus indemnisé. En contrepartie, les cotisations sont allégées. Ceux qui souhaitent une protection en cas de perte d’emploi (dans le cadre d’un emprunt par exemple) peuvent faire appel à des systèmes d’assurance.

Faire bénéficier les citoyens de l’exploitation des ressources naturelles
Les bénéfices de l’exploitation éventuelle de ressources naturelles sur le sol français doivent revenir à l’État et, derrière lui, aux citoyens. En Alaska, un revenu de base a été mis en place et tire profit de l’exploitation des importantes ressources énergétiques de la région.

L’État et les collectivités doivent faire preuve d’une transparence totale sur la gestion des ressources naturelles (au contraire de ce qui est constaté, par exemple avec l’exploitation des gaz et pétrole de schiste), et les bénéfices de leur éventuelle exploitation devront revenir aux citoyens, par l’intermédiaire par exemple du revenu de base. Cette proposition n’est pas une incitation à augmenter l’exploitation des ressources naturelles pour financer le revenu de base.

Une initiative citoyenne européenne
En septembre prochain sera lancée une initiative citoyenne européenne (ICE) en faveur du revenu de base par notre réseau français, conjointement avec les réseaux militants et associatifs de 17 autres pays.

Il s’agira, sur une durée d’un an, de rassembler 1 000 000 (un million) de signatures en Europe, dont au moins 54000 en France, afin que le revenu de base devienne un sujet de débat officiel de la Commission Européenne et du Parlement, et que ceux­ci prennent des mesures en ce sens.5

Pierre Magnin




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >