Ce qui fait la vie de la cité…
BLOG INFOREUNION•NET

Le Français, c'est du malgache ....

Samedi 10 Novembre 2012

Dans un précieux Moleskine, rangé dans la collection des carnets de voyage, je retrouve avec plaisir des notes sur la Lémurie (Vous savez, le continent perdu de l'océan Indien). c'était en 2006. J'étais une énième fois à Tananarive. Et le hasard fit que mes pas croisèrent ceux de Xhi & M'aa, deux artistes malgaches au discours fort troublant. Selon eux, "le Français, c'est du malgache, et c'est Jules Hermann qui le dit".

Bein ! si Jules Hermann le dit ... on ne doit plus que le croire.



Xhi & M'aa
Xhi & M'aa
En me relisant, je vois les petits mots qui firent un grand Mythe fondateur. Île. Mascareignes. Tortue. Piton. Madagascar.  Lémurien. Mastodonte. Montagne. Saint. Denis. Des mots français, dites-vous ? Des mots malgaches, assurent Xhi & M'aa. Ils ont même été invités à proclamer leur contestée découverte, en France, à La Réunion et je ne sais où encore. Je tombais, comme vous, des nus.

Pour tout comprendre, il faut s'intéresser à l'oeuvre de Jules Hermann. Les Révélations du Grand Océan (à noter que les deux tomes devraient être réédités en 2013. Ils s'ajouteront au tome 1 des oeuvres complètes de Jules Hermann, sorti cette année.  Histoire de la colonisation et Fondation du Quartier Saint-Pierre. éditions Orphie).

Dans sa recherche cosmogonique, Jules Hermann établit sûrement l'origine de toutes les langues à Madagascar, excluant peut-être le chinois, langue qui serait, selon lui, parlé par un peuple d'origine extra-terrestre. Le cataclysme causant la perte de la Lémurie serait, si je percute bien, le fait d'une météorite extraordinaire qui, découvrant la terre, raya du visible la Lémurie, dessina les continents et terres connus aujourd'hui, et donna on ne sait comment un nouveau peuple à la Terre, les chinois. Cela oblige tous les commentaires scientifiques, j'en conviens. « Le relief terrestre était le contraire de ce qu’il est aujourd’hui : une grande masse continentale a subsisté tout entière dans le sud, c’est-à-dire là où nous voyons aujourd’hui la croûte terrestre toutes aux eaux de l’Océan » relève-t-il. Et de cette masse continentale immergée , il ne reste que de rares vestiges, dont l'île Bourbon, aujourd'hui île de La Réunion. Une île taillée de toutes pièces, où l'on a nous aussi créé "le monde" et l'histoire du Monde.

Nous parlions Xhi & M'aa et moi sur un kibory (tombeau), placé au centre de leur maison. Ils me présentent alors de drôles de tableaux, des cartes dessinées sur des cartons, des feuilles avec des notes ésotériques, des notes astrologiques et que sais-je encore. Moi qui étais venu pour quelques vakana (perles malgaches). J'ai conservé quelques photos.
Madagascar serait, selon toutes leurs annotations, le monde premier, le berceau de l'humanité, l'Eden de nos origines, la plus grande partie émergée de la Lémurie. Allez savoir ! Ils allaient peut-être prétendre que le chaînon manquant, les peuples, les langues, le Christ sont malgaches.

Et ce fut fait. Christ est noir, disions-nous. "Non il est malgache", m'assurait Xhi & M'aa, et un jour quand ma foi sera grande ils me le montreraient. D'abord il me fallut admettre une évidence dont je ne distinguais pas les contours. Madagascar est la matrice de ce mythe. Pour y croire, je devais apercevoir, sur l'océan Indien, l'empreinte d'un pied droit gigantesque et l'image d'une femme enceinte. Me pliant à l'exercice, j'ai cru voir plutôt, une babouche en profil et un sein joliment rond. "le pied droit et le symbole de la femme enceinte" rectifient Xhi et M'aa, "La terre des Vazimba, peuple premier, avant qu'un cataclysme ne provoque l'immersion de la Lémurie et fasse des peuples de la Terre des amnésiques de l'origine du monde".

Toujours selon leurs analyses, très discutées vous en conviendrez, le peuple premier s'exprimait en langage gestué. Xhi & M'aa donnent alors une "communication" fort longue sur la langue de la main. Je crois que c'est bien depuis ce jour que j'ai cru apprécier mon initiation à la LSF. Cela ne me fut certes d'aucune utilité, mais je pouvais très bien comprendre que la main de l'homme sert aussi à parler et décrire là une situation, comme ça telle réalité, ou de cet angle une pensée, sinon une amertume. "Une langue avec des codes" surenchérissent Xhi & M'aa. Je n'ai pas pris soin de conserver, geste pour mot, toute la démonstration de cette langue inconnue. Tout juste quelques notes et des croquis. De cette langue gestuée, toutes les langues du monde ?
Xhi & M'aa l'assurent. D'ailleurs, C'est presque Jules Hermann qui le dit.

Et si c'est presque Jules hermann qui le dit.

Et si la langue maternelle de l'humanité était malgache ? Nous n'en savons rien ? Il y a des temps immémoriaux, va savoir, peut-être ? La science a commencé à percer le mystère. Depuis la Renaissance, des scientifiques se penchent sur la question de l'existence d'un continent lémurien. Pour ce que j'en sais, le géologue Slater, en 1830, donne à ce continent le nom Lémurie en raison de la présence endémique de lémuriens sur le sol malgache. D'autres géologues étudieront la question, tels que Blandford et Haeckel. Je me suis entre temps rapproché de l'atelier Jules hermann, basé à La Réunion. J'ai pu lire les "Révélations du grand Océan" grâce à un collectionneur passionné. Elles sont percutantes en effet ces révélations, secrets jusque là préservés par un petit cercle d'initiés. Mais donc, zut ! vous savez maintenant le grand secret : le français, c'est du malgache.

;>)

Babou B'Jalah




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 6 Juillet 2016 - 04:50 Bonne fête de l’Aïd al-Fitr

Lundi 10 Mars 2014 - 04:16 affiche officielle