inforeunion : l'info politique de l'ile de La Réunion - Océan Indien
inforeunion
Ce qui fait la vie de la cité…
Invité(e)

Jean-Claude Fruteau : Reçu par le Président de la République

Mardi 10 Décembre 2013

Jean Claude Fruteau fait un tour d’horizon sur différents sujets

Jean-Claude FRUTEAU, Député de La Réunion - Maire de Saint-Benoît, a été reçu aujourd’hui par le Président de la République en présence de Victorin LUREL, Ministre des Outre-Mer. Cette rencontre a été l’occasion d’un échange de vues avec le Président de la République sur différents sujets.



Jean-Claude Fruteau : Reçu par le Président de la République
En premier lieu, Jean-Claude FRUTEAU a souhaité aborder la question de la vie chère et plus particulièrement, le projet de décret relatif aux carburants. En effet, la vie chère et les carburants avaient été le catalyseur des mouvements sociaux Outre-Mer de 2009 et avaient fait l’objet de nombreux engagements, de la part du candidat Françoise HOLLANDE. Ces engagements de campagne se sont traduits par l’adoption de la loi de régulation économique qui, un an après son adoption, commence à porter ses fruits. Sur cette base juridique, le Ministre des Outre-Mer travaille à la rédaction d’un nouveau décret qui permettra un meilleur encadrement de l’activité des pétrolier (séparation du stockage et de la distribution) et permettra aux consommateurs Réunionnais d’avoir enfin la transparence sur la formation des prix et sur les marges des compagnies. 
 
En deuxième lieu, il a abordé les questions agricoles en général et l’avenir de la filière canne - sucre - rhum -bagasse en particulier. Si le projet de loi en cours de discussion à l’Assemblée nationale fait l’objet de propositions concrètes de la part des parlementaires ultramarins sur la base du rapport de 
la Délégation aux Outre-Mer, Jean-Claude FRUTEAU a souhaité évoquer les questions relatives à l’OCM sucre et celles sur le POSEI. Tant les enjeux pour l’economie locale et les emplois sont importants. 
 
Selon lui, la filière canne est le pivot de l’économie réunionnaise et elle doit le rester. Si les efforts en matière de diversification des filières doivent être poursuivis et amplifiés, la filière canne - sucre - rhum - bagasse doit être activement soutenue, notamment au niveau européen, afin que la date butoir de la fin programmée des quotas sucriers en 2017 puisse être repoussée à 2020 pour permettre une adaptation de la filière dans la sérénité. Le Président de la République lui a confirmé que, dans les discussions avec les instances européennes, la France soutiendrait cette proposition. 
 
Par ailleurs, Jean-Claude FRUTEAU a formulé le souhait que la production sucrière réunionnaise puisse être mieux identifiée en France hexagonale et en Europe grâce à l’attribution rapide d’une Indication Géographique Protégée (IGP). La canne à sucre fait partie intégrante du «made in France» mis en avant par l’action du Gouvernement, il faut désormais l’affirmer grâce à cette IGP. 
 
En troisième lieu, Jean-Claude FRUTEAU a évoqué la question de l’audiovisuel public en général et la situation de France Ô en particulier. En effet, la ligne éditoriale de France Ô ne met pas suffisamment en valeur la diversité des Outre-Mer et ne joue pas son rôle de vitrine et de promotion des Outre-Mer en France hexagonale. D’ailleurs, force est de constater que la réorganisation du Groupe France télévisions ne va pas dans le sens d’une mise en avant des productions «pei» sur France Ô compte tenu de la réduction des moyens et du plan de départs volontaires.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter