inforeunion : l'info politique de l'ile de La Réunion - Océan Indien
inforeunion
Ce qui fait la vie de la cité…
Édito

Embauche à l'Agorah : "Je ne signerai l'agrément pour l'embauche de la nouvelle directrice", dixit Didier Robert

Vendredi 20 Avril 2012

Fabienne Couapel-Sauret, présidente de l'Agorah, a reçu hier soir une fin de non-recevoir de la part du président de la Région Réunion. Didier Robert a affirmé qu'il ne signera pas l'agrément règlementaire nécessaire à l'embauche du successeur de Philippe Jean-Pierre à l'Agorah. La postulante retenue est sans doute dans une situation encore plus embarrassante.



Embauche à l'Agorah : "Je ne signerai l'agrément pour l'embauche de la nouvelle directrice", dixit Didier Robert
Y-a-t-il eu une mauvaise communication entre le président du Conseil régional et sa vice-présidente, également présidente de l'Agorah, sur la volonté politique de Didier Robert de "régionaliser l'emploi" ? Toujours est-il que l'embauche de la nouvelle directrice de l'Agorah, place la Région Réunion dans une position délicate.

Soit, le président de la collectivité régionale valide l'embauche et il sera la cible de ses adversaires politiques, soit, il demande un nouvel appel à candidature, et la Région devra dédommager la postulante venue de Guyane pour remplacer Philippe Jean-Pierre. Hier soir, Didier Robert a été clair. "Il y a à La Réunion des compétences pour assumer ces responsabilités. Aussi, je ne signerai pas l'agrément pour l'embauche de la candidate retenue par le conseil d'Administration de l'Agorah".

Didier Robert va sans doute demander à l'Agorah de revoir sa copie. Même si comme l'a rappelé Didier Robert, "en matière d'embauche, La Réunion ne doit pas se refermer sur elle-même, car, d'une part nous sommes Français et d'autre part, nous avons aussi besoin de compétences extérieures, il est essentiel de maintenir l'espoir pour nos jeunes diplômés".

Si ce positionnement politique va ravir des Réunionnais en cas de nouvel appel à candidatures, la postulante retenue à l'issue du premier appel, par le conseil d'Administration, se retrouve aujourd'hui au chômage et dans une situation bien embarrassante. Selon Didier Robert, le conseil d'Administration de l'Agorah devrait également étudier son dossier.

Rédaction INFOREUNION




Les commentaires

1.Posté par Tomy le 20/04/2012 05:45
FELICITATIONS à toute l'équipe de l'AJFER qui a mené ce combat depuis le début et qui mène le combat depuis des années pour la priorité à l'embauche des Réunionnais !

2.Posté par Personne le 20/04/2012 06:45
Y-a-t-il eu une mauvaise communication entre le président du Conseil régional et sa vice-présidente, également présidente de l'Agorah, sur la volonté politique de Didier Robert de "régionaliser l'emploi" ?

Comment pourrait-on oublier un tel engagement auprès de la population, quand on a cheminé auprès du candidat et participé à l'élaboration de son projet régional dans le cadre de la campagne électorale ?

Plusieurs hypothèses pourraient être évoquées:
1) La vice-présidente en charge du dossier ne partage pas cette conviction de du Président...
2) Elle a bien fait son boulot, mais il n'y avait effectivement personne avec les compétences nécessaires et suffisantes pour ce poste...

Dans le cas de la première hypothèse, ce serait de malhonnêteté intellectuelle, qu'il convient sûrement d'écarter ; j'ose espérer qu'on en est pas là !
Pour la deuxième hypothèse, il convient de se poser la question de l'approche, voulue globale dans cette affaire si sensible.
Comment admettre aujourd'hui, qu'on puisse faire le choix d'aller seule jusqu'à ce point de non-retour, sans l'aval du Président qui s'est fortement engagé auprès des Réunionnais sur la thématique de la régionalisation de l'emploi ; qui plus est en cette période électorale.... Manque de discernement ou volonté de passage en force ?

Ne pas respecter ces engagements serait une faute !
Cette situation ubuesque dans laquelle nous nous trouvons aujourd'hui aurait pu certainement être éviter...

Pour illustrer mes propos juste cet extrait du texte : "Hier soir, Didier Robert a été clair. Il y a à La Réunion des compétences pour assumer ces responsabilités. Aussi, je ne signerai pas l'agrément pour l'embauche de la candidate retenue par le conseil d'Administration de l'Agorah".

Ces compétences ne datent pas que d'hier soir ma parole... Alors pourquoi ?
Président, gardez le cap !

3.Posté par Réunion Moderne le 20/04/2012 08:35
Félicitations AJEFER et puis koi enkor,
Dans ce cas il y a encorrrre bien des injustices à dénoncer
oui, il faut privilégier l'emploi local, oui il faut régionaliser les postes dans la fonction publique
mais le PCR parti gros colon a l'art et la manière de provoquer des divisions et de soulever des débats historiques coloniaux pour se donner une belle image.
Aujourd'hui, notre île a besoin d'Hommes et Femmes politiques engagés pour défendre les intérêts de tous les Réunionnais qu'ils viennent d'Europe de l'Afrique, de l'Asie ...
Nos frontières s'ouvrent sur le monde,
c'est à nous de trouver un juste équilibre pour favoriser l'emploi local réservé en grande majorité aux réunionnais sans pour autant refuser la présence d'autres travailleurs venant de la France et de l'UE
Dans ce cas vivons dans l'autarcie la plus totale, replante patates, manioc à volonté, ferme l'aéroport, et le Port
AH ce PCR parti comme reste, vos idées sont dépassées, pensez à la rénovation, arrêtez l'instrumentalisation des petits que vous enfoncez davantage dans l'illétrisme
A prés tout plus facile de manipuler un couillon pour faire avale à li un bel couleuvre:Mais le peuple réunionnais a changé , plus de bachelier, l'internet de plus en plus présent dans les foyers. Les jeunes s'informent se cultivent.
Cette nouvelle génération d'électeurs ne gobent plus vos discours politiciens dynastiques


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter