Ce qui fait la vie de la cité…
Invité(e)

Didier Robert peut réussir à lui seul, pour une grande partie, la refondation de la Droite

Vendredi 29 Juin 2012

Entre 2008 et 2012, une tradition s'est instaurée à Droite : la plupart des élus de Droite ne s'exprimait qu'avec l'accord du président de La Réunion en confiance. C'était presqu'un jeu : "Didier a dit". Souvent sans même que l'intéressé ait demandé quoi que ce soit. La refondation de la Droite va-t-elle rendre le droit de parler et la liberté de penser à des élus qui se sont eux-mêmes enfermés dans un mutisme surprenant ?



Didier Robert peut réussir à lui seul, pour une grande partie, la refondation de la Droite
La refondation de la Droite. Didier Robert, président de La Réunion en confiance, l'a évoquée au moins à quatre reprises, lors des deux tours de la Présidentielle et des Législatives. Aujourd'hui sans l'appui de l'Elysée qui a désormais un locataire de Gauche, et affaibli par des résultats catastrophiques à l'élection présidentielle, et des scores modestes aux Législatives, Didier Robert va devoir adapter ses stratégies.

Le président de La Réunion en confiance a déjà commencé à le faire. Il a appelé à voter Nassimah Dindar au second tour des Législatives. Il a accepté de revoir sa position au conseil municipal du Tampon. Il a ainsi recommencé à recoller les morceaux avec le maire Paulet Payet. A ce climat d'apaisement réussi par le président de La Réunion en confiance, s'ajoute l'action politique du président de la Région Réunion.

Le Conseil régional, déjà très présent sur le volet économique, semble vouloir accentuer son action surtout dans la lutte contre la vie chère. Didier Robert a décidé de s'attaquer au monopole de la SRPP. Un sujet de choix. Très politique (ou populiste). Très à l'aise dans ce rôle, il ne doit toutefois pas oublié un élément essentiel : consolider la base de la Droite. C'est ce qu'il aurait du faire dès 2006 au Tampon, et dès 2008 pour toute La Réunion. Ce qu'il n'a pas fait.

Et c'est regrettable pour lui, car depuis 2010, Didier Robert, leader de la Droite, doit aussi être le porteur d'un projet de développement au moins équivalent à celui de l'ancien président de la Région Réunion, Paul Vergès. Ce n'est pas le cas pour l'heure si l'on en croit la presse politique et les élus même de Droite. Il est évident que la tâche du président de La Réunion en confiance et du président de la Région Réunion, n'est pas simple.

Car, d'une part, le contexte politique n'est plus en sa faveur, et d'autre part, il devra fonctionner différemment et s'appuyer plus souvent sur ses partenaires qui composent La Réunion en confiance. La refondation de la Droite sera également à ce prix...

Rédaction INFOREUNION




Les commentaires

1.Posté par lotus le 29/06/2012 05:11
L'impopularité de l'UMP, l'absence de communication de Didier Robert auprès des militants, les positionnements et stratégies incomprises ont discrédité la Réunion en Confiance, en effet.
Cet élan si stimulant qui avait donné tant d'espoir aux réunionnais, et aux jeunes en particulier, en 2010 en raison de la dynamique qui était alors animée, a été remplacé par une désillusion sans cesse grandissante.
A chaque nouvelle échéance électorale, les militants espéraient reprendre le même élan et se tenaient prêts mais n'ont pas trouvé la même sollicitation... que de frustrations refoulées !
Que s'est-il passé ? Qu'est devenue cette énergie positive qui était si vive dans le coeur des dirigeants à l'époque, et transmise et partagée avec les militants et les électeurs sur le terrain ?
Comment espérer rallumer la flamme et gommer les frustrations ?
A mon humble avis, il y a peut-être une piste à condition d'être prêt à faire place à l'expression.
D'abord et avant toute chose à l'expression des ressentis et à la transparence sur le cheminement passé.
Ensuite à l'expression des préoccupations pour l'avenir pour engager la recherche de solutions en commun.
J'entends les solutions pour la Réunion et non pas pour des individus en particuliers !!!
Une organisation ascendante, réfléchie avec la base qui amène à des choix stratégiques d'un commun accord entre les dirigeants. Le partage des points de vue, le débat, la réflexion partagée...
En commun suppose en effet, d'associer pleinement les partenaires de la Réunion en Confiance. Que chaque groupe qui la compose ait droit à toute sa place, à toute occasion, dans la mobilisation des acteurs, dans la construction des projets, dans l'organisation des stratégies et dans la gouvernance. Pas seulement dans l'affichage pour la communication.
Enfin, à l'expression des ambitions. Il faut susciter les ambitions. Les candidats choisis et portés devront alors être aptes à défendre publiquement et courageusement un projet pour la Réunion et pour son territoire ciblé.
Ce qui suppose certaines convictions fortes et connues et certaines qualités en communication.
Ceux qui ne sont pas considérés prêts devraient être formés, conseillées, accompagnés avant de se lancer sur la scène politique.
Les mises en garde ou les sanctions marquées des précédents scrutins devraient, bien sûr, être analysées et prises en compte dans le choix des candidats pour les futurs scrutins dans chaque commune. L'acharnement n'est pas une solution.
Il vaut mieux privilégier la transmission.
Un ami que j'estime infiniment m'a dit un jour : "il faut mourir pour renaître". C'est peut-être ce qui arrive à la droite locale aujourd'hui... L'enjeu est de reconstruire la "Confiance" sur de nouvelles bases mieux partagées.

2.Posté par Huet le 29/06/2012 06:39
DR très populiste avec sa politique modernisée de feuille tôle avilissante : pop continuité territoriale!...
Il faut éliminer ce polpot de droite caviar avec sa bande de copain copine et de coquin coquine, sa politique d'embauche outrancierement familiale, avec comme point d'orgue gaston bigey son cousin germain à la tete de la serre 21, sa concubine à la com, sudiste et yabistes, son réseau empr piloté par Serge Clain, bozo le clown à la splash.....pour la partie visible au grand public
Sans oublier son réseau sous terrain de jeu de poker et occulte...!!!
Courage décapitez le il est just in Time! Le peuple est contre lui!
S'il était exemplaire il démissionnerai et reviendrai devant les urnes. Comme il manque de courage agissons et dénonçons tous ses excès.

3.Posté par Huet le 29/06/2012 18:14
Le peple i rezette à toué !

4.Posté par Huet le 30/06/2012 22:43
@lotus
Ami lotus le peuple n'est plus en confiance avec cet homme qui concentre tous les excès qu'il dénonçait effectivement, et il avait raison de le faire ! Je l'ai soutenu pour cela!
mais voilà ce voleur de confiance, ce malotru, a tout détruit, il porte dans ses initiales la Destruction de nos Rêves, bref La Réunion n'est plus en confiance!
C vraiment un vaurien, pourquoi tant de gâchis ? Pourquoi vouloir faire la peau à ce pauvre Paulet et puis se raccoquiner avec lui?
Ça lu connait ça acoquiner! Mais ce n'est pas crédible, ce n'est plus crédible!Quelle honte! Honte à celui qui nous trompe C ignoble et répugnant cette méthode de gangster. Il est vrai comme il est addict de poker il ne peut pas avoir de bonne manière! Il est intolérable de le laisser au commande. À quand le printemps réunionnais pour le faire capoter

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter