Ce qui fait la vie de la cité…
Politique

​Une issue favorable pour notre CHU

Mercredi 15 Mars 2017

Dès la mi-février, je me suis mobilisé pour le CHU, en rencontrant les acteurs du dossier : d'abord le directeur de l'hôpital, le 21 février, puis le directeur de l'Agence Régionale de Santé (ARS) le 23 février et enfin les syndicats, lors de leur journée de grève.



Aujourd'hui, à la demande de la Ministre Éricka Bareigts, la rencontre entre le cabinet de la Ministre de la Santé, le cabinet de la Ministre des Outre-mer, la direction du CHU de La Réunion, la direction de l’ARS et les syndicats s'est tenue.

Cette rencontre a été fructueuse et nous pouvons tous nous en féliciter.
Le gouvernement a fait un grand pas, en prenant trois engagements et en prouvant, une nouvelle fois, tout l’intérêt qu'il porte pour La Réunion.

Tout d'abord, les investissements pour le bâtiment de St-Pierre ont été actés et passeront en comité interministériel (COPERMO) au plus tard le 28 avril 2017.
Ensuite, un groupe de travail sera immédiatement mis en place sous l'égide de la Direction Générale de l’Offre de Soins pour évaluer les surcoûts liés au fonctionnement et débloquer une aide de trésorerie pérenne. Ce travail sera présenté dès septembre.

Il s’agit là d’une mesure d’égalité réelle puisqu’on s’adaptera à notre situation.
Enfin, concernant l’emploi : je me réjouis là aussi que notre demande de suspension des suppressions immédiates des effectifs ait été entendue. Ce sujet sera par ailleurs examiné avec le plan de trajectoire de retour à l'équilibre par le comité interministériel en septembre.

Cette réunion est une victoire pour le CHU de La Réunion.
Une victoire pour les familles réunionnaises qui continueront à bénéficier d’une offre de soins de qualité.
Une victoire pour les salariés qui ne connaîtront pas de suppression immédiate.
Une victoire collective pour les syndicats et nous, parlementaires de la majorité, qui nous sommes mobilisés ensemble pour sauver cette institution au service des Réunionnaises et Réunionnais.

Philippe NAILLET




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter