Ce qui fait la vie de la cité…
Citoyen

​HOMMAGE A EDOUARD SAVIGNY ASSASSINÉ LE 10 DECEMBRE 1967 À SAINT-ANDRE

Mardi 13 Décembre 2016

Ce 10 décembre, comme les années précédentes, une délégation de la Section PCR de Saint-André s’est rendue sur la tombe d’Edouard Savigny, pour se recueillir et honorer la mémoire de ce militant communiste battu à mort par une bande de nervis, à proximité de la mairie, le 1O décembre 1967.C’était un dimanche d’élection partielle (municipale et cantonale), opposant Paul Vergès au candidat « officiel », le Dr Sully Dubard.



​HOMMAGE A EDOUARD SAVIGNY ASSASSINÉ LE 10 DECEMBRE 1967 À SAINT-ANDRE
 Une élection qui avait été marquée également par des fraudes massives, l’expulsion des assesseurs communistes des bureaux de vote, et l’arrestation du candidat du PCR. Scrutin validé comme à l’habitude par le tribunal administratif de Saint-Denis, puis annulé fort justement par le Conseil d’Etat en novembre 1969. Edouard Savigny avait 54 ans et fait partie de ces Réunionnais qui ont trouvé la mort, victimes des violences  néocoloniales. Ils avaient commis le sacrilège d’être  militants communistes ou  proches du PCR. 

Ce moment de recueillement est l’occasion de rappeler le sacrifice de celles et ceux qui ont payé de leur vie pour la liberté, la démocratie, la justice et l’égalité à la Réunion. En outre, cette année, la démarche de la Section PCR de Saint-André revêtait une signification particulière .En effet, tous ceux qui ont connu ces années sombres de la fraude et des violences électorales, se souviennent que les seuls à faire face, à lutter contre ces mascarades, c’étaient les militants du PCR, et parmi eux, Edouard Savigny avec à leur tête, Paul Vergès.

Ironie cruelle de l’Histoire, c’est à cet homme qu’une large majorité de Réunionnais a tenu à rendre un hommage ému à l’occasion de ses récentes obsèques.

Paul DENNEMONT




Les commentaires

1.Posté par Bayoune le 13/12/2016 09:44
"En effet, tous ceux qui ont connu ces années sombres de la fraude et des violences électorales, se souviennent que les seuls à faire face, à lutter contre ces mascarades, c’étaient les militants du PCR" zot la bliyé les vieux combattants du pcr, excomuniés par ce que trop communistes, mi parle de Baptiste Ponama de Serge Sinamalé. N'oubliez surtout pas que Vergès Paul a voulu faire sa révolution avec les bras, le courage et le sang des autres camarades. On ne doit pas avoir le même Savigny, parce que moi je me souviens d'Un Savigny assassiné koté cimetière de ST André, mais c'était le 5 ou le 8 décembre1967 - je devais être sur les lieux, mais j'ai eu un empêchement majeur. IL faut revoir les dates que vous avez presqu'oublié. Vous pensez utiliser son sacrifice pour faire renaître votre pcr moribond de ses cendres, mais c'est trop tard, Paul l'an enterré avec lui le 12 novembre.

2.Posté par Gérard Jeanneau le 14/12/2016 11:57
Et bientôt, un hommage à Alexis de Villeneuve, assassiné ... par un (…) PCR !

3.Posté par Vivien de ST CHARLES MAGNE de ST LOUIS . le 26/12/2016 22:08
Hommage au Dr Edouard SAVIGNY opposant à Paul VERGES , assassiné comme ,un 25 Mai 1946 Alexis CHAMPIERE de VILLENEUVE opposant au Dr Raymond VERGES assassiné par " une main noir " ayant le pistolet du Dr Raymond VERGES.

4.Posté par kalouma le 03/01/2017 17:28
Au risque de nous répéter… Alexis de Villeneuve n'a pas été «assassiné…par un (…) PCR! » Premièrement, parce qu'en 1946, le PCR n'existait pas. Deuxièmement, si c'est Paul Vergès que vous visez (post mortem… Il faut le faire, mais passons…) et si vous savez lire (?), lisez « Qui a tué Alexis de Villeneuve ?» édité en 2000 par Les Deux Mondes. L'auteur y reste très prudent, puisque malheureusement, l'enquête menée à l'époque n'a pas permis de répondre à toutes les questions. Mais, d'après les documents du procès de Lyon (1947) une chose est certaine : établie par l'expertise balistique et plusieurs témoignages, l'innocence de Paul Vergès dans cette mort tragique est absolument certaine. Beaucoup pensent d'ailleurs qu'Alexis de Villeneuve n'a pas été assassiné (ce qui suppose une intention) mais qu'il pourrait s'agir d'une mort "accidentelle" (un coup de feu incontrôlé, dans une bousculade). On ne peut même pas dire s'il a été tué par la main d'un des nombreux nervis dont il s'entourait (et qui peut très bien avoir perdu le contrôle) ou par celle d'un de ses rivaux de la droite réunionnaise, dans un contexte de grandes tensions dans le milieu des gros propriétaires.
Quoi qu'il en soit, ce serait bien d'arrêter de calomnier Paul Vergès, puisqu'il ne peut plus répondre. Dans le cas contraire, nous pourrions constituer un comité de défense qui se chargerait d'assigner en justice ceux qui continueront à le calomnier.
Soit vous voulez continuer à diffamer un mort et en ce cas, on ne peut plus grand chose pour vous : vous mourrez idiot… Soit vous acceptez de vous dire que votre jugement a pu être induit en erreur, à un moment donné, par des gens qui avaient intérêt à semer le trouble… et vous ferez un pas vers la lumière.

5.Posté par kalouma le 03/01/2017 17:33
@Bayoune
Non le PCR lé pa «antéré» ! Nou lé la, nou lé bien vivan… In zour ta war !

6.Posté par Dudule le 07/01/2017 02:36
Kalouma ;Au dernière régionale le PCR n'a m^me pas été capable de produire une liste au premier tour. il a du s'associer avec un autre mouvement. Cette liste a eu un impact très faible.
La majorité des voix a été obtenu à saint Joseph , car les électeurs ont voté pour leur maire.
Actuellement le PCR ne représente plus qu'environ 2 % de la population réunionnaise..

S'il veut survivre il faut qu'il se remette en cause sérieusement et se réorganise au point de vue idéologique et dans son fonctionnement.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 11 Mai 2017 - 20:01 ​Communiqué de Jean-Louis LAGOURGUE

Samedi 13 Mai 2017 - 09:47 BAYOUN : in konbatan pou la libérté

Mardi 25 Avril 2017 - 10:56 Un 2ème ticket de caisse pour un don !